Daniel Pérez, quand le futur est déjà bien présent: "Il faut prendre son temps"

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Daniel Pérez, quand le futur est déjà bien présent: "Il faut prendre son temps"

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si Badji a dû quitter le terrain prématurément, c'est le jeune Daniel Pérez qui en a profité.

Il ne lui aura manqué qu'un but. Daniel Pérez, attaquant vénézuélien de 19 ans, a donc disputé une heure de jeu ce dimanche contre Zulte Waregem, quelques jours après avoir connu sa première sous le maillot de Bruges lors de l'élimination de la Coupe à Sclessin.

Acheté cet hiver, normalement afin d'évoluer en D1B et donc avec Bruges NXT, le numéro 30 n'a disputé qu'une rencontre avec les jeunes de Rik De Mil, marquant au passage un but. Depuis, c'est avec les A qu'il s'entraîne et ses prestations en semaine commencent à convaincre Clement.

Daniel Perez

"J'hésitais entre lui et Badji avant le match", a déclaré le coach des Gazelles après la victoire contre Zulte Waregem. Avec le changement qu'il a opéré, il a donné une bonne heure de temps de jeu à Pérez, et il s'est montré à la hauteur. Costaud dans les duels, capable de garder le ballon, d'aller dans les espaces, Pérez aura juste manqué de lucidité à l'un ou l'autre moment, ce qui l'a empêché de faire trembler les filets.

"Il est chez nous depuis peu de temps", insiste Clement. "Il est bon à l'entraînement, il commence à comprendre la tactique. Mais je veux y aller par étape, comme avec Youssouph en début de saison. Les jeunes ont des qualités mais il faut parfois prendre son temps."

Du temps, il va en avoir car Bruges a encore quelques rencontres à jouer dans les prochaines semaines, à commencer par vendredi et dimanche, à Charleroi et Gand. Même si Bas Dost devrait revenir dans le noyau, il y a tout de même une place de joker à prendre.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos