Marco Verratti y croit très fort : "Il faudra gérer les émotions"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Marco Verratti y croit très fort : "Il faudra gérer les émotions"
Photo: © photonews

Finaliste malheureux de la dernière édition de la Ligue des champions face au Bayern Munich en 2020, le Paris Saint-Germain veut, cette fois-ci, soulever la coupe aux grandes oreilles.

Après s'être offert le scalp du FC Barcelone puis celui du Bayern Munich au tour suivant, le Paris Saint-Germain compte bien éliminer Manchester City afin de se hisser en finale de la Ligue des champions. En ballottage défavorable après une défaite au Parc des Princes lors du match aller (1-2), le PSG devra s'imposer par deux buts d'écart à l'Etihad Stadium demain soir.

"Il règne au sein du groupe une bonne ambiance et on a encore la possibilité de gagner tous les trophées. Tout ça veut dire qu'on a fait un très bon parcours. On ne méritait pas de perdre à l'aller. On doit être les premiers à croire en nous car on est une grande équipe. Il faut rester tranquille, faire les choses comme toujours. Il faut entrer sur le terrain, être sur chaque ballon, chaque duel, pour remporter ce type de match. On sait que ça va être dur contre Manchester City, mais on veut aller en finale. Il faudra gérer les émotions. Il y aura des moments où on souffrira, d'autres meilleurs. Chaque détail compte dans cette compétition. De petites choses peuvent jouer", a confié Marco Verratti en conférence de presse ce mardi.

Mais l'Italien avoue que le fait d'être dans la position de celui qui doit marquer change un peu la donne. "C'est vrai que mentalement, c'est différent. On sait que si on veut arriver en finale, il faut gagner avec deux buts d'écart. On est une équipe qui débute tous les matchs avec l'envie de gagner. Ici, c'est un terrain dur, une équipe dure à jouer. On va donner tout ce qu'on peut pour aller chercher cette finale. On n'a rien à perdre. (...) La clé du match, c'est de principalement jouer au ballon, se créer les occasions et profiter aussi. Cela se gagne sur de petits détails. Cela ne se passe jamais comment on le souhaite pendant 90 minutes, il suffit parfois d'un coup de génie, par exemple de Neymar ou Kylian (Mbappé)", a conclu Verratti.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos