Un match de très haut niveau, un Genk frustré et un Anderlecht qui n'a rien à se reprocher !
Florent Malice
Florent Malice depuis la Luminus Arena
| 0 réaction

Le Racing Genk et le RSC Anderlecht partagent l'enjeu (1-1) au terme d'un match de folie

Un match de très haut niveau, un Genk frustré et un Anderlecht qui n'a rien à se reprocher !

Le Club de Bruges peut souffler : après un match de très haut niveau, Genk et Anderlecht ont partagé l'enjeu à la Luminus Arena ce mercredi. Les deux équipes ont trouvé le poteau dans les dernières secondes !

Bruges a beau être leader (et encore solide leader malgré la panique qui s'installe), c'est peut-être bien cette semaine que s'affrontent les deux équipes jouant actuellement le mieux au football : Genk et Anderlecht. Un double duel qui, s'il venait à coûter trop de plumes aux Limbourgeois, pourrait mettre les Blauw & Zwart dans un fauteuil malgré leurs hésitations de ces débuts de Playoffs : nul doute qu'au Jan Breydel, sans oser le dire, on espère que le RSC Anderlecht viendra bousculer l'encombrant poursuivant. 

Pour être honnête, on ne donnait cependant pas cher d'un Anderlecht pas inspiré face à l'Antwerp sur la pelouse d'un Racing Genk complètement incandescent. Pas de bévue de Cobbaut au programme cette fois, le Diable Rouge était remplacé par Killian Sardella tandis que Majeed Ashimeru remplace lui un Jacob Bruun Larsen qui n'a pas capitalisé sur sa belle entrée au Jan Breydel. 

Genk tâtonne, El-Hadj cartonne

Est-ce l'ivresse des sommets qui se rapprochent ? Toujours est-il que Genk est méconnaissable en première mi-temps : si Junya Ito offre presque un caviar à Onuachu après avoir enrhumé Sardella, c'est bien Maarten Vandevoordt qui doit s'employer le premier sur un envoi d'un Ashimeru intenable - et très peu tenu. 

Le milieu genkois peine à trouver les espaces, bien comblés par un duo Cullen-Lokonga tèrs inspiré, et chaque récupération anderlechtoise est dangereuse : Verschaeren et El-Hadj se cherchent, se trouvent, et le petit molenbeekois conclut un énième raid d'Ashimeru d'un enchaînement splendide qui laisse Cuesta et Vandevoordt bras ballants (0-1, 33e). 

Si le collectif est rien moins que génial ce soir au RSCA, les individualités le sont à Genk et même alors que Bongonda ou Hrosovsky, entre autres, sont totalement transparents, le génie de Junya Ito fait presque la différence au terme d'un déboulé en solitaire que finit par sortir Verbruggen. Sur le contre, c'est Vandevoordt qui prive Verschaeren du 0-2 en face-à-face (42e). Au terme d'une mi-temps qui fait partie des plus belles de sa saison, Anderlecht mène 0-1 et c'est amplement mérité. 

Inévitable Onuachu

Genk se reprend au retour des vestiaires, conscient qu'il n'y a qu'une chose à faire pour encore espérer mettre la pression sur Bruges : gagner. Les centres se multiplient, mais c'est bien un centre de Mykahylichenko qui envoie une petite alerte à Genk, Arteaga devant se dégager ; de l'autre côté, Anderlecht tire la langue et voit Ito multiplier les dribbles ... jusqu'à être trouvé côté droit et déposer un ballon parfait sur la tête d'Onuachu, qui ne se fait pas prier pour planter son 33e (!) but de la saison. 

Le partage ne serait en soi pas un mauvais résultat pour les Mauves mais aucune victoire en trois matchs de Playoffs ferait mauvais genre, et on pousse donc encore : Amuzu doit encore se demander comment il ne cadre pas, trouvé dans le rectangle depuis la gauche (72e). Le jeu se délite, l'étincelle ne vient plus mais l'action reste tendue jusqu'au bout avec une fin de match à en tomber de son siège : Bogdan Mykhaylichenko est trouvé dans le rectangle et trouve le poteau (88e), avant qu'une terrible frappe d'Arteaga trouve la latte de Verbruggen  après un corner (89e) ! 

L'une des deux équipes méritait-elle de l'emporter ? La seconde période de Genk était bien meilleure, mais le RSC Anderlecht aura certainement de gros regrets au vu de ses occasions e de son niveau de jeu collectif un cran au-dessus. La frustration, cependant, elle est pour le Racing, qui laisse l'occasion à Bruges de se donner enfin un peu d'air ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos