Une tension entre la Belgique et la France ? Deschamps répond : "Il y a toujours eu une rivalité car c'est frontalier"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Une tension entre la Belgique et la France ? Deschamps répond : "Il y a toujours eu une rivalité car c'est frontalier"
Photo: © photonews

Ce jeudi, la Belgique croisera le fer avec la France en demi-finale de la Ligue des Nations. Un match très attendu par les supporters des deux pays.

Depuis la demi-finale de la Coupe du monde 2018, remportée par la France, une sorte de tension s'est installée entre les deux pays. Le sélectionneur français Didier Deschamps a préfacé le match en conférence de presse. "Ce n'est pas un terme négatif de dire que ça va être un combat. Il y a suffisamment de respect entre Roberto Martinez et moi, et les joueurs, qui jouent pour certains ensemble en club. Mais il y a une heure et demie sur le terrain, il y a une place en finale", a confié le technicien français en conférence de presse avant de poursuivre. 

"Il y a eu beaucoup d'interprétations sur des déclarations à chaud. Je peux comprendre les réactions, la déception ou autre. Il y a toujours eu une rivalité car c'est frontalier, c'est la même chose avec l'Espagne ou l'Italie. Ils avaient, en 2018, la possibilité d'être en finale, comme nous. Ce n'est pas le match de jeudi qui va changer quoi que ce soit. La rivalité a toujours été là, mais elle est saine et sportive. Après, il y a tout ce qui s'est passé à l'extérieur, les commentaires, il a dû y avoir des excès des deux côtés, car on est dans les interprétations de propos à chaud tenus juste après des moments heureux ou malheureux, qui forcément ont pris certainement trop d'importance", a souligné le sélectionneur des Bleus.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos