L'Union battue après le 1-7 : "Ca aurait pu arriver n'importe quand"
Florent Malice
Florent Malice depuis le Parc Duden
| 0 réaction

L'Union Saint-Gilloise battue après le 1-7 à Ostende : "Ca aurait pu arriver n'importe quand"

L'Union battue après le 1-7 : "Ca aurait pu arriver n'importe quand"

Faut-il voir un lien de cause à effet ? L'Union a disputé l'un de ses plus mauvais matchs depuis longtemps, une semaine après sa plus large victoire. Loïc Lapoussin relativisait.

Loïc Lapoussin, plutôt en jambes ce vendredi, ne savait pas vraiment expliquer la contre-performance de son équipe. "C'est vrai qu'on a créé moins de danger offensivement, mais vous l'expliquer, je ne saurais pas. Il faut quand même rester positif, on était sur une superbe série de victoires et la défaite, on savait qu'elle allait arriver. Elle est arrivée aujourd'hui", relativise le Malgache. 

"Ca aurait pu arriver n'importe quand, c'est le football. Tu ne mets pas tes occasions au fond et tu es puni, surtout face à une bonne équipe comme OHL. On voudra rebondir au plus vite, dès le prochain match à Saint-Trond", ajoute Lapoussin, qui assure que les Unionistes ne se sont pas vus trop beaux après le "titre" officieux de champion d'automne. "Il n'y a eu aucun changement d'atmosphère dans le vestiaire, on reste les pieds sur terre. C'était aussi le discours du coach après le match, qu'il faut rester calmes". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos