Renaud Emond revient sur son retour au Standard de Liège : "Je vais m'arracher et tout donner comme je l'ai toujours fait"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Renaud Emond revient sur son retour au Standard de Liège : "Je vais m'arracher et tout donner comme je l'ai toujours fait"
Photo: © photonews

Quasiment deux ans après son départ à Nantes, l'attaquant belge a fait son retour en bord de Meuse durant ce mois de janvier. Les Rouches ont déboursé 200.000 euros pour s'offrir les services du Gaumais en fin de contrat chez les Canaris.

Renaud Emond est de retour au Standard de Liège. "Les premiers contacts ont été établis fin décembre et j'ai écouté le projet proposé. J'ai eu le président Venanzi au téléphone et le coach Luka Elsner. Cela me faisait plaisir de revenir chez moi. Cela faisait deux ans que j'étais à Nantes, et je sentais que ça allait être fort compliqué pour avoir du temps de jeu sur les six derniers mois. Il y avait d'autres clubs intéressés, mais mon choix s'est tout de suite porté sur le Standard. Je sais que c'est toujous délicat d'arriver au mois de janvier dans un club. Ici, je connais tout le monde et c'était plus facile pour moi. Tout le monde semblait heureux concernant mon retour et cela fait chaud au coeur. Je suis très content d'être là car c'est un grand club que j'aime du plus profond de moi-même. Je dois prendre ma place, montrer que je suis important dans le vestiaire et être un leader sur le terrain ", a souligné le Gaumais en conférence de presse avant d'évoquer son passage au FC Nantes.

"Cela a été une aventure intéressante en Ligue 1 et j'en ressors plus fort, plus mature et plus expérimenté"

L'attaquant âgé de 30 ans n'est jamais parvenu à s'imposer chez les Canaris et compte seulement huit titularisations et deux buts en deux ans. Les pensionnaires du stade de la Beaujoire sont irréguliers ces dernières années et ont changé de coachs à plusieurs reprises. "Nous avons eu pas mal d'entraîneurs, c'est vrai que cela ne m'a pas aidé. Puis, je suis Belge et je suis forcément moins connu que les autres éléments de l'effectif. J'ai quand même essayé de m'accrocher et j'ai disputé quelques matchs. J'ai espéré avoir une réelle chance avec quatre voire cinq matchs de suite. Mais, c'est le football et je suis passé à autre chose. J'aurais pu rester là-bas jusqu'à la fin de mon contrat, mais j'avais envie de jouer toutes les semaines. Cela a été une aventure intéressante en Ligue 1 et j'en ressors plus fort, plus mature et plus expérimenté", a souligné l'ancien joueur de Waasland-Beveren.

Emond Renaud
© photonews

Quand il avait quitté Sclessin, le matricule 16 figurait dans le top 3. Désormais, il joue le maintien. "C'est une toute autre situation, c'est certain. Je suivais les matchs depuis Nantes. Étant supporter, j'étais le premier à être déçu. Le club n'est pas à sa place, et j'ai confiance en l'équipe pour remonter le plus vite possible. Avec les autres renforts, nous allons donner une nouvelle dynamique. Le championnat n'est pas encore terminé et il reste plein de matchs. Nous avons pris un bon point contre Anderlecht et il faut confirmer cela contre le Club de Bruges dimanche. J'ai des bons souvenirs contre Bruges et je me souhaite la même réussite. Mais dans le football, chaque situation est différente. Je dois de mon côté retrouver un peu de rythme, il me faut deux trois matchs puis ce sera reparti. J'avais demandé le changement lors du Clasico car j'avais des débuts de crampes sur la fin. J'ai couru près de 13 kilomètres, c'est pas mal pour un premier match. Il faut pouvoir enchaîner", a expliqué le Gaumais. 

Emond Renaud
© photonews

Le Standard de Liège peine à se montrer efficace devant les buts adverses et le retour de Renaud Emond devra changer la donne. Une certaine pression sur les épaules du buteur tant espéré. "La pression, je la connais et je sais vivre avec. Je sais que je suis là pour marquer des buts. J'espère que cela tombera le plus vite possible pour moi et l'équipe. Je suis prêt à m'arracher pour aider l'équipe et je vais tout donner comme je l'ai toujours fait", a conclu Emond.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos