Incroyable scénario à l'Union : un penalty à la dernière seconde est fatal à Genk !

L'Union Saint-Gilloise bat Genk sur un penalty sifflé à la dernière seconde

Incroyable scénario à l'Union : un penalty à la dernière seconde est fatal à Genk !

Quel scénario de folie, une fois encore, au Parc Duden : l'Union a fini par l'emporter contre un Genk bien revenu en seconde période, via un penalty à la dernière seconde !

Alors que le Club de Bruges a encore perdu des points en déplacement au Standard plus tôt ce dimanche, il va bien falloir petit à petit y penser : l'Union Saint-Gilloise, en cas de victoire, commencerait à avoir une avance très conséquente - et devrait commencer, au moins à voix basse, à rêver de mieux qu'un top 4 qui paraît assuré. D'autant que dans la foulée, le leader reçoit une équipe en grande forme, le Racing Genk, qui cherche des résultats pour viser à son tour ce top 4 encore si lointain. 

Dans un Stade Marien vide, mais entouré de supporters unionistes une nouvelle fois vocaux (qu'il est pratique, ce parc Duden !), Genk prendra d'abord le jeu à son compte, fidèle aux idées directes et offensives de Bernd Storck dont on peut dire qu'il a redynamisé les Limbourgeois. Mais le Racing peine à se montrer vraiment dangereux, alors qu'Undav, trouvé par Nielsen, alerte Vandevoordt une première fois (8e).

Nielsen au canon 

Par la droite, l'USG trouvera alors la faille : d'abord, Vandevoordt devra couper un centre très dangereux de Dante Vanzeir (24e), mais il plonge ensuite un peu trop tard sur une belle frappe de Casper Nielsen, trouvé lui aussi depuis le côté droit via Nieuwkoop (26e, 1-0). Il faudra une intervention in extremis de Sadick devant Vanzeir pour empêcher le break, une nouvelle fois depuis un débordement d'Undav côté droit (36e). Genk se ressaisit un peu en fin de première période, mais la seule frappe des 45 premières minutes sera signée Heynen et passera loin au-dessus. 

Connaissant le caractèr de Storck, on imagine que cela aura tonné à la pause, et à la reprise c'est Mike Trésor Ndadyishimiye qui doit amener un peu plus de créativité. L'international espoirs y parvient bien : après une première intervention de Moris sur une volée compliquée de Heynen, c'est Trésor qui force le portier unioniste à une claquette sur coup-franc (50e). Il frappe ensuite de peu à côté et l'USG semble à la peine ; il faut un effort solitaire de Dante Vanzeir pour alerter à nouveau Vandevoordt. Trésor, encore et toujours, touche ensuite le poteau (60e). 

On sent le vent tourner, et Paul Onuachu monte au jeu pour amener encore un peu de poids devant. Le Nigérian y parvient : lui qui revient d'un gros mois d'absence pour une blessure aux ischio-jambiers, et aurait idéalement dû être préservé, obtient un penalty sur un duel avec Burgess, qui était jusqu'ici impeccable (75e). Onuachu transforme lui-même (1-1, 76e). Il passera ensuite tout près du 1-2 cette fois dans le jeu, presque sur l'action suivante (78e). 

On sent l'Union frustrée, à l'image de Vanzeir qui ira à la faute et sera averti pour un duel avec Maarten Vandevoordt ; Felice Mazzù lance le tout jeune Kacper Kozlowski, qui montre en quelques touches de balle qu'il a du ballon. L'Union est un peu mieux dans le match, mais doit rester concentrée face au jeu d'un Genk toujours dangereux ; c'est cependant sur contre, dans les arrêts de jeu, que l'USG pense encore faire la différence. Loïc Lapoussin déborde, s'infiltre et voit Deniz Undav près du point de penalty ; nous sommes alors à la 94e et le VAR, après une longue analyse, signale un hors-jeu.

On se dit que le hors-jeu est assez logique et même les locaux semblent l'accepter ... mais alors que le temps additionnel s'est étiré, une charge de Mujaid Sadick, qui avait été si solide jusque là, force Mr Verboomen à désigner le point de penalty. La pression est sur les épaules de Dante Vanzeir qui transforme (2-1, 90e+9) : le stade a beau être vide, c'est la folie au Duden. L'Union a 9 points d'avance sur Bruges, et Genk aura quelque chose à redire sur ce penalty à la dernière seconde ! 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos