Club de Bruges: les chiffres d'un titre historique

Antoine Bourlon
| 0 réaction
Club de Bruges: les chiffres d'un titre historique

En disposant de l'Antwerp dimanche (1-3), les Blauw en Zwart ont validé leur 18e titre de champion de Belgique. Retour en chiffres sur un sacre qui restera gravé dans l'histoire.

C'est le deuxième triplé réalisé par le Club de Bruges dans son histoire, après les titres en 2020 et 2021. Le premier, c'était entre 1975 et 1978 sous la houlette du tacticien autrichien Ernst Happel. Une époque dont les fans se disaient nostalgiques, comme le président Bart Verhaeghe. Le dernier club a avoir réalisé ce triplé, c'était le Sporting d'Anderlecht, entre 2011 et 2014. 

En réitérant cet exploit, le Club assied davantage sa domination du football belge, démarrée en 2016 après 11 ans de disette. 5 titres en 7 ans. Comme le disait Verhaeghe, c'est "historique". Le Club fait en effet mieux que ses 5 titres glanés entre 1972 et 1980. Hégémonie. 

45 

C'est le nombre de points pris par Schreuder depuis son arrivée en lieu et place de Philippe Clement. 45 points sur 54, dont un très solide 37 sur 39. Seulement une défaite (1-2 contre La Gantoise le février) et 3 nuls (dont 2 en début de mandat, d'affilée contre le Standard puis l'Union). Autant dire que le Néerlandais a mis tout le monde d'accord. Et même si le jeu n'a pas toujours été beau, il a été efficace. Il retourne à l'Ajax couronné de succès, toujours de manière sobre, là où un nouveau challenge l'attend. 

Mignolet Schreuder

4

Le nombre de transferts hivernaux réalisés par le Club. Pas un n'a été un échec. Que ce soit l'inattendu retour d'Odoi replacé dans l'axe, les dégâts faits et les solutions trouvées par - surtout - Skov Olsen et Buchanan ou les buts décisifs et les efforts effrénés d'Adamyan, tous ont été cruciaux dans ce titre. Et Schreuder a su parfaitement les utiliser et "manager" son groupe lors de certains moments de creux ou de blessures. Il n'a pas non plus hésité à écarter des cadres tels que Lang, Vormer, Dost ou Hendry. Inébranlable. 

1

C'est le nombre de buts encaissés par Bruges en play-offs. Malgré les moments de souffrance contre l'Union - surtout, l'Antwerp ou Anderlecht, le zéro été gardé. Et même quand la citadelle semblait sur le point de s'écrouler - notamment en première période au Bosuil, un homme a toujours répondu présent et a fait taire toutes les mauvaises langues : Simon Mignolet. Sa seconde partie de saison, mais surtout ses play-offs, c'est d'une classe et d'une sérénité sans nom. Trop fort. 

Mignolet

Peut-on considérer que l'Union méritait le titre ? Sans aucun doute. Mais est-ce pour autant que Bruges est un petit champion ? Absolument pas. L'Union a réellement mené la danse depuis octobre et s'est effondrée au pire moment. Bruges en a profité. La confiance s'est progressivement construite, jusqu'à en devenir indestructible.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus de news

Plus de news