Tedesco poursuit la mauvaise série de Martinez : la panne sèche des Diables Rouges en phase finale devient plus qu'inquiétante

Tedesco poursuit la mauvaise série de Martinez : la panne sèche des Diables Rouges en phase finale devient plus qu'inquiétante
Photo: © photonews

Les Diables Rouges n'ont pas réussi à trouver la faille contre la Slovaquie. Ce n'était pourtant pas faute d'essayer.

Deux buts de Romelu Lukaku annulés par le VAR, un envoi de Johan Bakayoko sauvé sur la ligne par un défenseur slovaque, plusieurs occasions manquées par Lukaku : il y avait toujours quelque chose pour empêcher la Belgique de marquer face à la Slovaquie hier soir.

Un manque de chance lié à une certaine inefficacité qui rappelle tristement le match contre la Croatie lors de la Coupe du Monde 2022 (0-0).

Nous n'en sommes évidemment pas encore à un retour en Belgique par la petite porte comme lors du partage sans but face aux Croate, mais la sécheresse offensive des Diables Rouges lors des grands tournois interpelle. 

Le dernier buteur belge dans un grand tournoi n'est pas dans le groupe

Car outre ces deux matchs, la rencontre face au Maroc s'était également montré stérile (0-2). Pour trouver trace du dernier but belge en phase finale d'un grand tournoi, il faut remonter à l'unique réalisation des Diables Rouges à la Coupe du Monde au Qatar : celle de Michy Batshuayi face au Canada, sur une contre-attaque après 44 minutes de jeu.

Cela fait donc 316 minutes que la Belgique n'a plus marqué en phase finale d'une grande compétition. Opta a même comptabilisé 47 frappes (dont 11 grosses occasions) sans trouver le chemin des filets. Espérons que la rencontre de samedi face à la Roumanie puisse enfin arrêter la série.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news