Les 4 défis d'Hasi pour un 4ème titre
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Les 4 défis d'Hasi pour un 4ème titre
Photo: © SC

Pour coiffer les lauriers en mai prochain, et ce pour la 4ème fois consécutive, Besnik Hasi a encore du travail. Voici les 4 grands défis qui attendent l'entraineur albanais pour cette fin de saison.

Par Florian Holsbeek

Trouver une défense stable et complémentaire

Le plus gros chantier d’Hasi, c'est sa défense. A droite, Collin et Vanden Borre vont se disputer la place, même si le Diable aura l’avantage s'il retrouve sa forme de la saison dernière. A gauche, N'Sakala va-t-il enfin être celui qui aura mis Deschacht sur le banc ? Le plus compliqué pour Hasi, c’est l’axe de la défense. Mbemba est indéboulonnable. Rolando et Nuytinck vont se disputer l’autre place.  Rolando partira avec un avantage vu l’insistance du transfert. Il devra cependant être complémentaire avec le Congolais.

Associer Marin et Praet

Pour autant que Marin retrouve son niveau, Besnik devra l'associer à Praet. L'un des deux devra s'excentrer sur le coté gauche. Praet a déjà montré qu'il pouvait y évoluer sans problème, mais le récent Soulier d'Or clame son amour pour l'axe. L'Allemand devrait donc évoluer sur le flanc gauche, à moins que l'entraineur anderlechtois ne le place en "9 et demi" autour de Mitrovic dans un 4-4-2. Anderlecht aura besoin de ses deux créatifs pour animer sa division offensive.

Le système de jeu : 4-3-3, 4-4-2 ou...?

La saison dernière, après la défaite au Standard lors de la journée inaugurale des playoffs, Hasi a changé son système de jeu et est passé en 4-4-2. Système qui lui a porté bonheur mais qu'il a abandonné cette saison au profit d'un 4-3-3.  Pour placer Praet dans l'axe ou parce que Cyriac n'a pas convaincu cette saison? Avec l'arrivée de Marin et de Sylla, Besnik a maintenant le choix des armes. En 4-3-3 avec Marin dans le 3 offensif à gauche? en 4-2-3-1 avec Marin, Praet et Najar soutenant le grand Serbe? Ou en 4-4-2 avec Praet milieu gauche et Marin tournant autour de Mitrovic? Sylla peut-il devenir titulaire? Ou est-ce que Leya Iseka va mettre tout le monde d'accord et confirmer ses bonnes entrées au jeu?

La gestion du noyau

Besnik Hasi avait été honnête avec ses réservistes la saison dernière. Gillet, Kljestan et Pollet savaient qu'il ne comptait pas sur eux. Ils n'ont pas fait de vagues. Qu'en sera-t-il cette année, si Nuytinck ne joue pas , barré par un joueur prêté? Si Dendoncker retourne sur le banc après ses excellentes prestations? Si Sylla a le même temps de jeu que Cyriac ou si ce dernier ne joue plus du tout? Pour sortir vainqueur des playoffs, il faut tout un groupe concerné. Besnik Hasi devra rassembler toutes ses individualités vers un objectif collectif, ce qui n'est pas une mince affaire à l'ombre de Saint-Guidon.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos