S'il est constant, Ostende peut atteindre les Playoffs 1
guillaume raedts
| 0 réaction
S'il est constant, Ostende peut atteindre les Playoffs 1
Photo: © Photonews

Auteur d'un début de saison tonitruant, Ostende est actuellement en tête du championnat après sept journées. Mais jusqu'où peuvent aller les boys de Marc Coucke ?

Même si on se montre prudent du côté de l'Albertpark en évoquant la colone de gauche d'ici la fin de la phase classique, le début en fanfare des Côtiers doit changer la donne dans l'esprit des joueurs qui doivent rêver de se hisser en Playoffs 1. La question est simple: les Ostendais sont-ils taillés pour confirmer leur excellent début de saison où vont-ils voir les démons de l'inconstance ressurgir ?

Le gardien

Alors que Wouter Biebauw est arrivé, c'est toujours Didier Ovono qui est le gardien titulaire. Etonnant car le Gabonais n'est pas un gage d'assurance depuis ses débuts en Belgique et coûte généralement des points à son équipe. Reste que si Ovono connaît une mauvaise passe - ce qui n'est pas encore le cas cette saison -, Biebauw a les qualités pour prendre le relais même si cela n'est jamais évident pour un gardien de retrouver de suite ses marques.

La défense

En attirant l'expérimenté Rozehnal et le fougueux Capon, Ostende a fait deux affaires en or durant le mercato estival puisque les deux joueurs répondent présents depuis le début de la saison. Milic, lui, fait le boulot tandis que Jordan Lukaku vole depuis le début du championnat. Appliqué défensivement, il ne cesse d'apporter le danger sur son flanc gauche. Reste que lorsqu'on regarde la colone des buts encaissés, on constate tout de même que seulement six équipes ont pris plus de buts qu'Ostende en championnat. Un point à travailler pour durer en haut de l'affiche.

Le milieu de terrain

Depuis le début de l'exercice 2015-2016, Jali et Siani font parfaitement le boulot entre la défense et l'attaque. Au grand dam de Vandendriessche, back up plus que qualitatif du duo. Au niveau des médians offensifs, Berrier et Canesin répondent aussi aux attentes placées en eux. Problème, le Français et le Brésilien peuvent connaître une période de moins bien plus ou moins longue. Les résultats ostendais en pâtiront évidemment.

L'attaque

Comme en témoigne son triplé à Waasland-Beveren, Gohi Bi Cyriac a définitivement oublié son échec à Anderlecht. En confiance, l'ancien joueur du Standard prouve qu'il n'a pas perdu son sens de but comme on l'a souvent entendu à Anderlecht. Et s'il a un coup de moins bien, Akpala ou Musona (voire Coulibaly ou Ruytinx) sont capables de prendre le relais. Encore un secteur fourni pour Vanderhaeghe qui ne manquera jamais de solution cette saison.

L'entraîneur

Là aussi, c'est un coup de maître de la part de Marc Coucke puisque Yves Vanderhaeghe est en train de confirmer ses aptitudes. En piquant Vanderhaeghe à Courtrai, le président d'Ostende s'est muni d'un coach qui a fait ses preuves la saison dernière. Alors qu'il devait prendre la difficile succession de Hein Vanahezebrouck, il a emmené Courtrai en Playoffs 1. Bis repetita cette saison ?

Bilan

Avec cinq victoires en sept rencontres, Ostende a réussi son début de saison et compte tout de même six points d'avance sur le septième, le FC Bruges. Un viatique suffisant pour se faire une place au soleil ? Oui. A condition que les Côtiers, qui ont tout de même un noyau bien plus étoffé que par le passé, se montrent constants tout au long de la phase classique. Leur pêché mignon lors des saisons précédentes.


Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos