Cédric Fauré: "On devait rattraper les points perdus à domicile"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Cédric Fauré pense que l'Union y a mis la manière contre Seraing

Cédric Fauré: "On devait rattraper les points perdus à domicile"
Photo: © SC

Après une rencontre, Cédric Fauré a toujours beaucoup de choses intéressantes à dire. La prestation de l'équipe, son but, ses ratés, son rapport avec les arbitres: l'attaquant français n'élude aucune question.

Par Florian Holsbeek, à Seraing

"On avait à cœur de se rattraper après les points perdus à domicile", explique l’ancien Carolo. "Si on veut réussir une bonne saison, on doit gagner à domicile. Quand on se plante comme contre le Patro Eisden, on doit se reprendre après. On l’a fait ce soir avec la manière. Vous savez, quand une équipe est déçue de faire match nul, cela veut tout dire."

Quand une équipe est déçue de faire match nul, cela veut tout dire"

"On a commencé la rencontre en pressant haut. Ensuite, nous avons bien géré la pression et on a profité des contres. Ce sont les bases du football. Je suis content d’avoir marqué un but, mais aussi d’en avoir offert un. Je pouvais mettre un triplé ? Oui mon fils vient de me dire la même chose. Je rate deux belles occasions. Sur le premier, le ballon me vient un peu trop dans les pieds. Sur le deuxième je veux tirer, mais je vois Nicolas Rasjel et je me suis dit que j’allais lui rendre le but qu’il m’a offert. Bon, après je me prends les pieds dans le tapis (rires)."

Il sait que l’Union a des objectifs cette saison. "C’est important d’être dans les huit premiers. Si on n’y arrive pas, le club peut changer de statut, des joueurs peuvent perdre leur contrat pro. On a des responsabilités, l’Union est un club historique."

Quand j'étais jeune, je m'énervais. Maintenant, c'est moi qui énerve"

Mais pour le moment, les Bruxellois sont sur la bonne voie. "Le plus important pour une équipe qui se reconstruit, ou qui vient de monter, c’est de jouer un bon début de championnat. Là, on a 10 points sur 15, ce n’est pas mal. Et on a déjà joué des bonnes équipes, comme Eupen."

Contre les jeunes joueurs de Seraing, Fauré a fait jouer son expérience. "Oui, j’ai appris des petits trucs dans ma carrière. Je joue quand même depuis un petit temps maintenant. Quand j’étais jeune, je m’énervais, maintenant c’est moi qui énerve. Si cela peut rendre service à l’équipe, tant mieux. Je parle beaucoup avec les arbitres, ils me connaissent et je pense que ça m’aide. Mais je ne leur manque jamais de respect."


Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos