Jovanovic, Mitrovic, Tedoroczyk... Anderlecht ne privilégie plus uniquement le talent dans ses rangs offensifs
Hermès Van Damme
| 0 réaction
Jovanovic, Mitrovic, Tedoroczyk... Anderlecht ne privilégie plus uniquement le talent dans ses rangs offensifs
Photo: © photonews

Depuis quelques années, Anderlecht recherche des joueurs offensifs talentueux mais également dotés d'une certaine force de caractère. Lukasz Teodorczyk en est la preuve vivante. Mais qui sont ses prédécesseurs ?

Après les battants qu'étaient Nicolas Frutos, Nenad Jestrovic ou Ahmed Hassan, on retrouve depuis quelques années des joueurs au caractère bien trempé dans les rangs offensifs anderlechtois.

A commencer par Milan Jovanovic. Le Serbe, avec son envie débordante, était le fer de lance de l'attaque anderlechtoise lors de la saison 2011-2012 qu'il finira avec 12 buts et 13 passes décisives. Toujours prêt à haranguer l'arbitre ou à rouspéter pour une faute non sifflée, Jovanovic n'a pas tardé à se faire aimer des supporters.

Outre les meneurs d'hommes qu'étaient Silvio Proto, Marcin Wasilewski ou Steven Defour, Anderlecht se cherche également un attaquant qui peut mener la danse et motiver ses troupes.

En 2013, c'est Aleksandar Mitrovic qui débarque au Parc Astrid. Plus jeune que son compatriote (Milan) passé avant lui, Aleksandar affichera aussi cette mentalité de guerrier sur le front de l'attaque même s'il était parfois peut-être un peu nonchalant. Avec son talent mais aussi sa rage et sa fougue, il finira l'exercice 2013-2014 avec 19 banderilles et 7 passes décisives. L'année du dernier titre d'Anderlecht...

La saison dernière Anderlecht évoluait avec un buteur, Okaka, peut-être plus talentueux que les autres mais qui n'avait pas le même caractère qu'un Jovanovic ou qu'un Mitrovic. Un autre contre-exemple est Matias Suarez, qui était pétri de talent mais plus fébrile mentalement.

Avec Teodorczyk, le Sporting s'est trouvé un buteur qui a un objectif clair: marquer et se battre pour l'équipe. A chaque fois qu'il place le ballon au fond des filets, le Polonais laisse exploser sa joie avec un tel engouement qu'on pourrait croire qu'il vient de marquer en finale de Coupe du Monde. Un avant-centre au caractère fort, la clé du titre pour les Mauves ?

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos