La renaissance de Pietro Perdichizzi
Hermès Van Damme
| 0 réaction
La renaissance de Pietro Perdichizzi

International espoir belge, Pietro Perdichizzi était annoncé comme un jeune joueur de talent lors de ses débuts. Après quelques années dans l'ombre, il refait surface du côté de l'Union Saint-Gilloise.

Après une formation à Charleroi, Pietro Perdichizzi (18 ans) tape dans l'oeil du Club de Bruges qui l'engage et le fait signer pour quatre ans (2011). Il ensuite prêté à Zulte Waregem mais le jeune défenseur n'arrive pas à s'imposer.

En 2013-2014, il signe sa première saison pleine sous le maillot de Roulers avec 19 apparitions en Proximus League. Mais la saison suivante, suite à de bons débuts, il repasse sur le banc et est même écarté du groupe. Il ne joue que 13 matches.

2017, la révélation

Après un passage mitigé à l'Antwerp, il débarque à l'Union Saint-Gilloise l'été dernier. Ses débuts sont délicats puisqu'il ne participe qu'à 3 rencontres lors du premier tour. "Je ne suis pas du genre à ruer dans les brancards parce que je ne joue pas. Je suis plutôt du genre à redoubler d’efforts aux entraînements pour taper dans l’œil du coach. Je ne tiens pas non plus à prendre la place d’un coéquipier blessé. J’attends mon heure sans impatience mais avec envie quand même (rires). Je voudrais vraiment prouver à mon nouveau club qu’il n’a pas mal placé sa confiance vis-à-vis de moi" dévoile-t-il à la DH en septembre 2016.

Quelques mois plus tard, le 8 janvier 2017, il est titularisé dans l'axe de la défense unioniste aux côtés de Gertjan Martens face à l'OHL. Résultat ? Clean sheet et l'Union en passe quatre aux Louvanistes. Depuis, il n'a plus quitté l'équipe, les Saint-Gillois n'ont encaissé qu'un but et l'Union n'a pas perdu un match. Mieux, ce week-end il a offert la victoire et les trois points à l'USG face au Cercle de Bruges. Si les Unionistes ont retrouvé une stabilité défensive, c'est aussi grâce à Perdichizzi.

Plus d'infos

Plus d'infos