Charleroi se laisse encore une fois surprendre à domicile

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Charleroi se laisse encore une fois surprendre à domicile

Les Zèbres n'y arrivent plus à domicile depuis fin août et le 3-2 contre Zulte Waregem. Face à des Eupenois à deux visages, Charleroi a encore été victime du Felice Time .

Voilà un mois et demi, l'air de rien, que Charleroi ne gagne plus à domicile au moment d'accueillir Eupen, co-lanterne rouge et pire défense de Belgique. Quoi de mieux pour se relancer, donc, ou plutôt confirmer la relance entamée lors de la victoire à Saint-Trond ?

Fidèle à son principe de conserver le plus longtemps possible une équipe en réussite, Mazzù ne change rien par rapport à ce dernier match à l'exception notable d'un Zajkov remplaçant Dessoleil, blessé. Pas de quoi, pour autant, donner de liant au jeu des Zèbres dans une première mi-temps qui ternit tristement ce magnifique jour d'automne...

C'est assez simple : avant la demi-heure de jeu, rien à signaler à part quelques déboulés de Nurio et Baby sur un flanc gauche que Tirpan tient plutôt bien. Eupen, de son côté, ressort plutôt bien et s'offre quelques corners sans que Penneteau ne doive s'employer plus que Van Crombrugge. La première occasion viendra du pied de Baby (29') qui frôle le poteau eupenois ; partie remise puisque le Sénégalais trouvera la faille quelques minutes plus tard sur une nouvelle longue rentrée de Rezaei (32', 1-0). Charleroi aura réussi à marquer sur son premier temps fort, ce qui lui a souvent fait défaut.

Problème : Eupen profitera du léger flottement qui s'ensuivra pour aller chercher un penalty totalement justifié sur une faute de Javier Martos et Mbaye Leye ne se fera pas prier pour inscrire son sixième but de la saison (35').

Hit me Baby one more time

Visiblement conscient de la nécessité de hausser le degré de maîtrise technique, Mazzù prend le pari de faire sortir Hendrickx plutôt qu'un Benavente en-dedans, faisant rentrer Bedia. Mais c'est surtout l'entrée de Dodi Lukebakio qui va dynamiser le jeu et permettre progressivement à Charleroi de prendre l'ascendant.

Et c'est encore Baby qui se chargera de mettre son équipe devant, de fort belle manière cette fois : en passant deux hommes avant d'aller tranquillement dribbler Van Crombrugge et de pousser le ballon au fond des filets (73'). Wague espérera répéter le scénario de la première période et obtenir un penalty dans la foulée, mais l'arbitre le sanctionne pour simulation (80').

Encore l'anti-Felice time

L'entrée côté eupenois du Qatarien Akram Afif verra toutefois à nouveau la maîtrise changer de camp et les Pandas se rebeller. Luis Garcia manquera tromper Penneteau d'une belle frappe déviée par Nurio (84'), mais le Français sort un magnifique arrêt réflexe. Il ne peut toutefois rien quelques minutes plus tard quand Ocansey place une belle tête et égalise pour Eupen (88') qui n'osait probablement pas y croire. Un point précieux pour les Pandas et deux points à nouveau perdus à domicile pour des Zèbres qui confirment leur manque de régularité.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos