"Je n'ai jamais eu le bon feeling avec Sa Pinto"
Emilien Hofman
Emilien Hofman
| 0 réaction
"Je n'ai jamais eu le bon feeling avec Sa Pinto"

En réussite actuellement avec Dusseldorf, l'attaquant gantois a vécu une préparation compliquée. Peu considéré par le coach portugais, il a rapidement compris qu'il recevrait peu d'opportunités.

"J’ai passé six beaux mois à Liège, avant que la situation ne se gâte. Dès que Sa Pinto a débuté son travail, j’ai dit à mon agent que je n’avais pas avec lui le même feeling qu’avec Jankovic. Je ne m’étais pas trompé", explique Raman à Sudpresse.

"Sa Pinto a eu de la considération pour moi durant deux ou trois semaines, jusqu’au match amical perdu face à Hoffenheim. Il m’avait fait monter au jeu au repos, avant de me retirer une demi-heure plus tard, pour bien me faire comprendre que je n’avais pas tenu mon homme sur les deux buts allemands qui étaient venus de mon côté. Ce jour-là, le ressort s’est cassé."

Pas capable de passer quatre matches en tribune

Un départ devenait inévitable. "Les choses ont vite été claires puisque je n’ai plus disputé le moindre match de préparation, avant, très étonnamment, d’être repris dans un groupe de 19 joueurs pour le premier match de championnat à Malines. Mais je ne voulais pas me retrouver 19e homme. Son préparateur physique m’a expliqué que cette place, c’était pour Emond ou moi. Et ce fut pour moi. Ok, c’est le football, mais je ne suis pas un joueur capable, sans prétention aucune, de passer quatre matches sur cinq en tribune."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos