Deschacht : "Il faut d'abord que je digère ce qui s'est passé"
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

Le défenseur d'Anderlecht Olivier Deschacht : "Il faut d'abord que je digère ce qui s'est passé"

Deschacht : "Il faut d'abord que je digère ce qui s'est passé"
Photo: © photonews

Depuis hier, tout le monde parle d'Olivier Deschacht. Renvoyé dans le noyau B, il avait brièvement réagi dans les médias flamands. Cette fois, il s'est livré du côté francophone.

Olivier Deschacht sait que son avenir à Anderlecht est compromis, mais il ne veut pas encore envisager la suite : "Il faut d’abord que je digère ce qui s’est passé…"

Dans la Dernière Heure / Les Sports, il reconnaît qu'il n'a pas été exempt de tout reproche : "Le problème, c’est que je ne parviens pas à relativiser les choses. J’étais très déçu de me retrouver sur le banc à Ostende. J’avais l’impression d’être la seule victime du nul contre Malines. Et je le sais : vu mon âge, je devrais pouvoir accepter ce genre de décision."

Ce qui l'a particulièrement touché, ce sont les reproches publics d'Hein Vanhaezebrouck adressés aux anciens après le match nul face à Malines et forcément, sa place sur le banc qui a suivi.

Soulier d'Or

Mais ce n'est pas le seul cas où son comportement a été jugé trop négatif. Invité à la cérémonie du Soulier d'Or, il a fait l'impasse sur l'événement après avoir constaté qu'il ne faisait pas partie de l'équipe des titulaires à l'entraînement.

"Je suis ambitieux et je veux jouer le plus possible. Je me suis vraiment battu pour cette équipe et pour le coach. Mais quand je ne joue pas, je n’arrive pas à cacher ma déception. Malgré mes 37 ans. J’ai toujours eu cela. Je me mets dans un coin et je râle au lieu de tourner le bouton. C’est donc ma propre faute."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos