L'Olympic Charleroi devra sans doute faire face à une fameuse défection pour le tour final

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
L'Olympic Charleroi devra sans doute faire face à une fameuse défection pour le tour final
Photo: Walfoot

L'Olympic Charleroi démarrera le tour final au début du mois de mai. L'objectif avoué est de monter en D1 amateur. Mais les Dogues devront sans doute composer avec une absence de marque inattendue.

Blessé depuis le mois de février, tout porte à croire que Kevin Vanhorick ne disputera pas le prochain tour final en compagnie des Dogues.  Si le joueur a repris la course la semaine dernière, il est encore très loin d'un retour.  Pourtant, tout le monde pensait qu'il serait rétabli à temps. 

Le coach de l'Olympic Söner Yurdakul a abordé la question dans les colonnes de Sudpresse : "On a perdu pas mal de temps. Lorsque l’on a appris le jour de sa blessure qu’il y avait eu un bruit et qu’il ne savait absolument pas forcer, on s’est dit que quelque chose n’allait pas et que la meilleure solution était d’appeler une ambulance. Mais Kevin n’a pas voulu et quelque temps après, l’échographie révélait bien une déchirure partielle de son ligament, sans compter l’infection qui n’a rien arrangé. On parlait à l’époque de quatre à huit semaines mais il ne faut pas oublier qu’après cette période de guérison, la rééducation commence seulement. On a déjà vu certains joueurs blessés plus de trois mois pour ce type de blessure."

Kevin Vanhorick était l'un des meilleurs Olympiens du premier tour.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos