Hein Vanhaezebrouck est-il l'homme de la situation à Anderlecht ? L'avis de nos experts

Hermès Van Damme
| 0 réaction
Hein Vanhaezebrouck est-il l'homme de la situation à Anderlecht ? L'avis de nos experts
Photo: © photonews

Hein Vanhaezebrouck est sur un siège de plus en plus éjectable à Anderlecht. La faute à une succession de mauvais résultats. Doit-il rester sur le banc mauve ? L'avis de nos experts.

Du côté de Voetbalkrant, notre penchant néerlandophone, Johan Walckiers s'occupe d'Anderlecht depuis plusieurs années. Il pense que Hein n'a pas reçu ce qu'il voulait lors du mercato estival. 

Pas de meneur de jeu

Hein Vanhaezebrouck n'a pas reçu ce qu'il voulait lors du dernier mercato. Il voulait un attaquant en plus. Santini aurait dû être l'attaquant numéro 3, mais Dimata ne répond pas aux attentes. Hein désirait également un vrai meneur de jeu. Luc Devroe et Marc Coucke lui ont donné Bakkali, mais ce dernier avait un retard physique conséquent. De plus, il n'a pas vraiment le profil de créateur que recherchait Vanhaezebrouck. Dans le jeu, on ressent vraiment le manque d'un joueur créatif qui peut distribuer le jeu.

Les supporters veulent qu'il change son système, mais il n'a pas les joueurs pour. Dans une défense à 4, Saelemaekers est trop offensif pour évoluer au back, alors que le seul back gauche que l'entraîneur possède, Cobbaut, est blessé. Donc ça n'a pas de sens. Enfin, si Anderlecht met 8 millions pour un défenseur, ils auraient au moins pu recruter un meneur de jeu pour 5 ou 6 millions. Hein Vanhaezebrouck n'est donc pas le seul responsable de ce qui arrive pour le moment. Il lui manque des joueurs spécifiques pour pouvoir enfin imposer ses idées dans le jeu anderlechtois. 

Du côté de Walfoot, Hermès Van Damme suit Anderlecht chaque semaine depuis près d'un an. Selon lui, Hein Vanhaezebrouck doit se remettre en question. 

Touch of genius

Après un début de saison en fanfarre, Anderlecht est tombé de son nuage et rien ne va plus. Le jeu est trop stéréotypé et les adversaires n'ont aucun mal à déjouer le plan de Vanhaezebrouck. Le coach doit se renouveler. Face au Standard, il a décidé de replacer deux milieux offensifs derrière un attaquant plutôt que d'aligner le duo Santini-Dimata, si prolifique en début de saison. L'idée était bonne et le jeu proposé était déjà (un peu) mieux que face à l'Antwerp ou Trnava.

Le onze face à Saint-Trond était vraiment intéressant. Il y a eu du jeu et des actions, mais Anderlecht n'a pas eu ce petit brin de chance pour mettre la balle au fond. Au fil de la rencontre, les joueurs étaient de plus en plus frustrés ce qui a provoqué un déchet technique incroyable. Il manque à cette équipe une "touche de génie" (touch of genius) dont Hein a parlé après le match contre Saint-Trond. Il manque cette étincelle, ce 'déclic' qui doit enjouer le public anderlechtois et relancer la machine. Avec un effectif enfin complet (sauf Cobbaut), Vanhaezebrouck doit trouver la solution et faire taire ses détracteurs. Avec des résultats et des buts. S'il n'y arrive pas, Marc Coucke pourra lui montrer le chemin de la sortie. 

Plus d'infos

Plus d'infos