Michel Preud'homme très amer : "Rien de nouveau"
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis le Bosuil
| 0 réaction
Michel Preud'homme très amer : "Rien de nouveau"
Photo: © photonews

On n'avait pas encore vu le coach liégeois aussi déçu depuis son retour. On peut le comprendre : son équipe a perdu chez un concurrent direct alors qu'elle aurait dû mener au score, et il a dû vivre un match sous les insultes des Anversois présents derrière son banc et avec quelques lancers divers.

Le début de match fut relativement calme, et l'Antwerp a été le premier à prendre le dessus. Les Liégeois ont de plus en plus de mal à bien débuter leurs rencontres. "C'était un début timide, et bien que nous étions dans l'organisation, nous étions trop passifs à mon goût. Pourquoi ne parvient-on pas à bien commencer? Je ne sais pas... On a tout de même su réagir en égalisant avant le repos", répondait Michel Preud'homme. 

Les Rouches ont enchaîné avec un bon début de seconde période, mais un pénalty raté. L'Antwerp en a profité quelques minutes plus tard. "Pendant qu'un de nos joueurs se fait soigner, nous sommes désorganisés et on encaisse. C'est un résultat décevant vu le travail de l'équipe. On méritait au moins un point, mais les circonstances ont fait que ce n'est pas le cas."

On méritait au moins un point

Outre les faits de match, il y a évidemment eu de nombreuses fautes à la limite des Anversois, et des supporters qui les ont eux clairement dépassées, provoquant d'ailleurs une interruption temporaire en lançant des bières sur le terrain et le banc liégeois. MPH n'a pas voulu s'étendre sur ces faits et sur les mots doux qu'il a reçus devant son banc. "Que s'est-il passé? Vous regarderez les images. Rien de nouveau...", coupait-il. 

Il est aussi revenu sur le pénalty doublement raté, qui fut le tournant du match. Renaud Emond était-il bien le tireur désigné? Le Gaumais avait discuté avec Marin. "Renaud est le n°1, Razvan le n°2 et Kosanovic le n°3. Mais ils peuvent voir entre eux qui se sent le mieux pour tirer, et Renaud a décidé de prendre ses responsabilités", explique le coach. 

Plus d'infos

Plus d'infos