Interview Sambi Lokonga : "Kompany ? C'est deux niveaux au-dessus de Vanhaezebrouck en termes d'organisation"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Sambi Lokonga : "Kompany ? C'est deux niveaux au-dessus de Vanhaezebrouck en termes d'organisation"
Photo: © photonews

Le style Vincent Kompany commence à s'imposer à Anderlecht : un système très exigeant, qui demande à ses joueurs de savoir précisément ce qu'il faut faire et à quel moment.

Albert Sambi Lokonga fait son retour dans le groupe d'Anderlecht lors de ce stage et découvre en même temps que tous les autres Mauves la "patte" Kompany. "J'aime le beau jeu et c'est ce que veut amener Vince, comme à Manchester City", se réjouit le médian. "C'est le vrai football que prône Kompany, le football "de derrière", comme on dit. Tout le monde doit savoir ce qu'il doit faire". 

Sambi Lokonga a déjà connu un coach dont le système exigeait énormément d'organisation, Hein Vanhaezebrouck. "Mais vraiment, Vincent Kompany, c'est deux niveaux au-dessus de ce qu'exigeait Vanhaezebrouck en termes d'organisation", affirme-t-il. "Ici, tout est au millimètre, je n'ai jamais vu ça. Dès la passe du gardien, tout le monde sait ce qu'il doit faire. Vincent ne parle pas trop de Guardiola mais il nous a clairement dit qu'il l'avait influencé beaucoup et je peux imaginer. Déjà, avec Ferrera, on avait appris beaucoup, alors avec Guardiola ...". 

Quel poste pour Sambi Lokonga

Le médian de 19 ans revient donc dans un système très spécifique, qui pourrait lui poser problème : Kompany veut un 6 et deux 10, mais pas de 8. "'Si je dois choisir, moi, je dirais que j'aime faire 50/50 entre 6 et 10 (sourire). Mais honnêtement, je peux jouer aux deux postes, ça ne me pose aucun problème. Tout ce que je veux, c'est enchaîner les matchs et jouer un maximum". 

Avec de réelles ambitions pour Sambi Lokonga : "Si je signe pour une troisième place ? Non. On doit jouer la première place avec l'équipe qu'on a. Oui, il y a beaucoup de jeunes, mais tous ont pris un an d'expérience supplémentaire, on sait mieux gérer la pression. La saison difficile qu'on a vécu aide sur ce plan. Et il ne faut plus se focaliser sur cette saison : on verra après quelques matchs ce qu'il nous manque encore, mais je pense qu'il ne nous manque pas grand chose". 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos