En attendant des transferts, Charleroi compte sur ses revenants

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
En attendant des transferts, Charleroi compte sur ses revenants

Le Sporting Charleroi n'a pas transféré beaucoup à l'approche de la reprise, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais Karim Belhocine semble laisser leur chance à de vrais revenants ...

Avec le seul Modou Diagne pour renforcer un noyau qui n'a, il est vrai, pas (encore) perdu de cadre à l'exception de Javier Martos (et Gabriele Angella qui était venu en prêt), le Sporting Charleroi mise sur la continuité du noyau pour compenser les changements au sein du staff. Et sur quelques retours ...

Les revenants d'Eupen 

Dans le onze, Mamadou Fall était de retour dans cette préparation : l'ailier avait semblé afficher quelques limites avant son départ en prêt à Eupen, mais après une saison qui l'a vu devenir l'un des Pandas les plus importants du noyau, il semble prêt à convaincre Karim Belhocine. L'autre joueur prêté chez les germanophones, David Pollet, est lui sur le banc mais a régulièrement joué durant cette préparation ; Charleroi s'attendant à perdre Victor Osimhen, on ne semble pas pressé de laisser partir un autre attaquant tout de suite. 

Du temps de jeu pour Grange, Bedia, Noorafkan ... ? 

Romain Grange revient lui aussi d'un prêt plutôt positif à Grenoble et comme il le confiait à Sudpresse, c'est bien le changement de coach qui l'a convaincu de tenter à nouveau sa chance chez les Zèbres. Les qualités de Grange ont toujours sauté aux yeux, mais jamais convenu au style de jeu proposé par Felice Mazzù ; le Français pourrait bien profiter de l'arrivée de Belhocine pour enfin pouvoir s'exprimer. 

Chris Bedia, comme David Pollet, revient d'un prêt qui ne l'aura pas aidé à emmagasiner de la confiance. À Charleroi, on a toujours cru en l'Ivoirien, qui a longtemps cruellement manqué de percussion et d'énergie. Belhocine peut-il motiver Bedia pour en faire un élément important de l'effectif carolo ? Encore une fois, le départ d'Osimhen risque fort de forcer Mehdi Bayat à être patient avant d'envoyer un autre attaquant en prêt (ou d'en vendre un). D'ici le 31 août, plusieurs matchs auront eu lieu ... 

Enfin, Omid Noorafkan et sa polyvalence ont jusqu'ici été une énigme, mais Karim Belhocine semble l'avoir résolue en partie : l'Iranien a été utilisé en préparation et pourrait bien enfin voir sa carrière carolo être lancée. 

Plus d'infos

Plus d'infos