Interview Kompany doit-il ses blessures à ses débuts à Anderlecht ? "On l'a trop utilisé à l'époque"

Florent Malice Johan Walckiers
Florent Malice et Johan Walckiers depuis Genk
| 0 réaction
Kompany doit-il ses blessures à ses débuts à Anderlecht ? "On l'a trop utilisé à l'époque"
Photo: © photonews

Les temps changent, les méthodes également : Vincent Kompany et Romelu Lukaku, qui ont tous deux débuté très jeunes, ont vécu une carrière très différente sur le plan physique. Besnik Hasi explique.

Besnik Hasi a bien connu Vincent Kompany à ses débuts dès 17 ans, un cas rare à l'époque. "On a exagéré à l'époque. Pendant trois ans, il a tout joué en Belgique. Ce n'était pas normal ! Dès qu'il est parti à Hambourg, il a eu sa première grosse blessure", regrette l'ex-T1 d'Anderlecht. 

Tout aurait-il pu être différent ? "Qui dit que ce n'est pas à cause de ça qu'il a été si sujet aux blessures pendant le reste de sa carrière ? Bien sûr, ce ne sont que des supputations, mais j'en reste convaincu : les jeunes doivent être lancés avec précaution".

Romelu était un enfant, mais aussi un ours 

Reste le contre-exemple de Romelu Lukaku. "Il n'avait que 15 ans, c'était un enfant, mais aussi un ours. On le voyait à l'entraînement face à Wasyl et Juhasz, il les dominait : bam, bam ! Mais ça ne veut rien dire. Ce genre de phénomène, c'est rare. Et il faut tout de même être prévenant," avertit Hasi.

"On en avait beaucoup parlé à l'époque avec Mario Innaurato (préparateur physique qui a introduit le monitoring électronique en Belgique). Il était venu nous dire que Lukaku devait arrêter. "ll a déjà tiré 25 fois au but ! Il va se péter quelque chose !". Et nous, on se disait qu'un attaquant devait quand même bien tirer au but", se rappelle notre interlocuteur, à l'époque T2. "Mais Mario savait ce qu'il faisait. Un ours de 95 kilos a un impact bien supérieur à celui d'un gars plus léger, qui peut tirer 100 fois au but sans que ça ne "pète". À l'époque de Kompany, personne ne pensait à ça ...".

Plus d'infos

Plus d'infos