Le penalty qui aurait pu changer le destin de Malines-Mouscron
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Un penalty manqué, un but, un partage: le Malines-Mouscron spécial de Sami Allagui

Le penalty qui aurait pu changer le destin de Malines-Mouscron
Photo: © photonews

Soirée contrastée pour Sami Allagui qui a inscrit, vendredi soir, derrière les Casernes, son deuxième but en moins d'une semaine, mais qui avait aussi, avant ça, loupé l'occasion de placer Mouscron aux commandes de la partie.

Car si c’est bien le Kavé qui a mené deux fois dans cette partie, Mouscron aurait largement pu profiter de son excellent premier quart d’heure pour prendre les devants et le match aurait pu prendre une autre tournure. Le héros malheureux de ce début de match? Sami Allagui, buteur décisif contre Eupen dimanche et qui a eu deux belles occasions de rééditer la performance avant le but d’ouverture d'Igor De Camargo.

Marko Bakic voulait le frapper

Et c’est surtout le penalty qui laissera des regrets au capitaine mouscronnois. Un penalty qu’il avait lui-même provoqué et qu’il s’apprêtait à laisser à Marko Bakic. "C’était un peu spécial parce qu’il m’a demandé pour le tirer et je lui ai dit: 'ok'. Mais on a eu des consignes du banc et finalement, c’est moi qui ai pris le ballon."

Avec la suite que l’on connait, le numéro 9 de l’Excel a frappé et loupé le cadre. "Ce n'est jamais agréable de rater un penalty, mais ça arrive et c’est pour ma pomme." Pas de quoi, pour autant, miner le moral des Hurlus qui n'ont rien lâché.

Le plus important? La réaction mouscronnoise

Malgré ce penalty manqué et le but d’Igor De Camargo, tombé quasiment dans la foulée, l’Excel a, à nouveau, fait preuve de caractère pour quitter l'AFAS Stadion avec un partage mérité. "On a vraiment bien réagi", souligne Sami Allagui.

"On voulait prouver qu’on en est pas là pour rien et on l’a fait. Même si on avait perdu, avec un match pareil, on aurait pu être fiers de notre performance. Mais on prend un point et on ne l’a pas volé." Et Mouscron affiche un solide bilan de 11 sur 18 avant la trêve internationale. Tout, sauf anodin, quand on voit le calendrier corsé qui attendait les Hurlus en ce début de saison.

Plus d'infos

Plus d'infos