Le propriétaire du Beerschot crée la polémique : "Si Ben Laden veut investir, il n'y a rien de mal à cela"
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

Abdullah Bin Mossaad du Beerschot crée la polémique : "Si Ben Laden veut investir, il n'y a rien de mal à cela"

Le propriétaire du Beerschot crée la polémique : "Si Ben Laden veut investir, il n'y a rien de mal à cela"
Photo: © photonews

Le surréalisme belge s'applique parfaitement au football professionnel du pays. Reconnu coupable de corruption, le FC Malines n'a subi aucune sanction sportive en championnat de Belgique. Le Beerschot en était furieux car il était censé monter en D1A à sa place. Mais son boss suscite la polémique.

"Je n'ai jamais fait d'affaires avec les Ben Laden, mais je me réjouirais d'en faire à l'avenir.  Pour moi, les Ben Laden n'ont pas un mauvais nom.  Je ne vais donc pas non plus cacher ma sympathie envers eux."  Ces propos ont été tenus par le propriétaire saoudien du Beerschot, le Prince Abdullah.

Interviewé par la BBC, il explique que la famille Ben Laden s'est déjà montrée intéressée envers son autre club, Sheffield United en Angleterre : "Si une mauvaise personne fait partie de votre famille, cela ne veut pas dire que la famille ne mérite pas d'être respectée."

Actuellement, les Blades Red & White Wizards sont 15es en Premier League avec cinq points récoltés sur les 15 mis en jeu.

Plus d'infos

Plus d'infos