Les débuts rêvés de Victor Osimhen : "Le projet de Lille est parfait pour moi"
Florent Malice
Florent Malice depuis le Domaine de Luchin
| 0 réaction

Victor Osimhen est la star du LOSC après son début de saison de rêve et a découvert la Ligue des Champions

Les débuts rêvés de Victor Osimhen : "Le projet de Lille est parfait pour moi"

Victor Osimhen est rapidement passé de chouchou du Mambourg à chouchou du LOSC. L'attaquant nigérian est déjà auteur de cinq buts en Ligue 1 et a découvert la Ligue des Champions la semaine passée ...

Victor Osimhen (20 ans) réalise le début de saison rêvé avec Lille : cinq buts en championnat qui le placent en tête du classement des buteurs ex-aequo avec Moussa Dembélé (Olympique Lyonnais). Le Nigérian, discret, évite les interviews individuelles en attendant d'être pleinement à son aise et installé dans le Nord ; il était cependant présent en conférence de presse ce samedi, pour la première fois depuis son arrivée et à la veille du déplacement à Rennes.

Notre présence surprend le club français : "D'habitude, quand un joueur est transféré, les médias qui le suivaient avant se désintéressent assez vite. C'est dire si Victor a laissé une bonne impression", nous dit-on au Domaine de Luchin, célèbre centre d'entraînement et de formation du LOSC. Les supporters carolos, en effet, suivent encore avec attention les débuts en fanfare d'Osimhen en France ... 

Victor, bonjour. Tout d'abord, peux-tu nous dire comment le groupe a digéré la déception d'Amsterdam (défaite 3-0 à l'Ajax en C1, nda) ? 

C'est sûr que ce n'était pas la meilleure façon pour nous de commencer dans cette Ligue des Champions. Nous n'étions pas en forme, pas dans les bonnes conditions. Le coach nous a parlé, nous a rappelé l'importance et la difficulté de cette compétition. On a beaucoup appris de nos erreurs et il va falloir les corriger ... 

Qu'est-ce qui a manqué au LOSC ? On a l'impression que vous vous êtes montrés dangereux là-bas ... 

Oui, on a eu des occasions. Mais ça manquait d'efficacité. Je pense que nous sommes capables de faire bien mieux que ça. Le club n'a pas encore marqué à l'extérieur, c'est un problème qu'il faut corriger, c'est mon cas aussi ; j'essaie de marquer à l'extérieur, je me crée les opportunités et rien n'est encore rentré. Il ne devrait y avoir aucune différence à domicile ou à l'extérieur car nos supporters sont également présents en déplacement ... 

J'ai grandi en regardant la Ligue des Champions, alors pouvoir la jouer ... 

À titre personnel, avec cinq buts, ça se passe plutôt bien. 

Je n'ai pas d'objectif individuel. Je fais le maximum pour marquer des buts, c'est ce qu'on attend de moi, mais ce qui compte, ce sont les résultats. Être comparé à Nicolas Pepe ? Cela ne me pose aucun problème. Pepe est un grand joueur pour lequel j'ai énormément de respect, il a marqué de très beaux buts ici. Mais Pepe et Osimhen sont deux noms différents et je suis là pour mon nom et mes qualités. Même si c'est un honneur d'être comparé à Nicolas Pepe (nda : parti pour 80 millions à Arsenal cet été).

Parle-nous de ces débuts en C1. Entendre cette musique pour la première fois, à ton jeune âge, ça doit faire quelque chose ... 

(il sourit) C'est fantastique. Un superbe sentiment. J'ai grandi en regardant la Ligue des Champions quand j'étais enfant, alors être sur le terrain ... Je suis tellement reconnaissant à Lille de m'offrir cette chance, au coach également. 

Comment s'est passée ton adaptation, notamment avec le coach Christophe Galtier ? 

Quand je suis arrivé, je l'ai directement rencontré et il m'a expliqué son projet, sa vision des choses. Il m'a fait comprendre que ce qui était important pour lui, c'est l'équipe, mais qu'il attendait de moi que je sois important pour l'équipe. Mr Galtier m'a aussi expliqué comment les jeunes joueurs s'intégraient dans son projet de jeu. Tout ça, et l'accueil de mes équipiers, m'a permis de m'intégrer très vite. 

Parlons de ton transfert. Comment cela s'est-il passé ? 

Je sais que Lille était sur mes traces depuis longtemps. J'en avais entendu parler. Mais j'étais à Charleroi et j'avais à coeur de bien y terminer la saison avant de penser à mon avenir. Même si dans ma tête, j'avais déjà un peu envie d'être ici, c'était important de rester à Charleroi jusqu'au bout de la saison. 

Tu aurais pu arriver plus tôt cet été, avant la CAN par exemple ? 

C'est ce que je souhaitais, oui. Mais le sélectionneur préférait que je me concentre sur la CAN avant de penser à régler un transfert. Il me l'a expliqué et je n'ai donc pas signé avant. Si beaucoup de clubs étaient intéressés ? Oui, mais le projet à Lille est parfait pour moi, pour mon développement futur en tant que jeune joueur. 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos