Interview Charleroi, un match de gala pour Rupel Boom: "Mais le championnat est plus important"

Redaction
| 0 réaction
Charleroi, un match de gala pour Rupel Boom: "Mais le championnat est plus important"
Photo: © photonews

Formé au White Star, où il a évolué avec l'équipe première pendant sept ans, Frédéric Farin est aussi passé par le RC Malines et Maasmechelen avant d'atterrir à Rupel Boom, avec qui il va défier Charleroi en Coupe. Il se confie avant ce match particulier qui n'arrive pas au meilleur moment.

Après l'Olympic, le Sporting: Rupel Boom aura affronté les deux clubs carolos en quatre jours. Et c'est avec un peu de confiance que les Anversois vont retrouver les Zèbres, mercredi soir, grâce à la première victoire de leur saison en championnat, conquise samedi dernier. Même si "ça n'a rien à voir", insiste Frédéric Farin

"Il était important pour nous de gagner ce week-end parce que ce bilan de zéro sur neuf commençait à devenir inquiétant", insiste-t-il. Mais, tempère-t-il, Rupel Boom a aussi eu "un sacré calendrier à assumer" en début de saison. "Il suffit de regarder le classement pour s'en rendre compte: on a joué contre quatre des cinq premiers du classement." 

Ca aurait été différent si on avait plus de points. 

En attendant, cette première victoire de la saison permet à Rupel Boom de quitter les profondeurs du classement, avant de disputer un match de Coupe de Belgique contre une équipe de D1A. Un match qui ne suscite pourtant pas un élan d'enthousiasme incroyable dans le vestiaire de Rupel Boom. "Le plus important, ce sera le match de dimanche", insiste le défenseur bruxellois, en pointant la réception de Tubize comme un match essentiel dans la saison des Pitbulls. 

"Ça aurait été sans doute différent si on avait pris plus de points en début de saison, mais là, on se rend bien compte qu'on va avoir besoin de quelques victoires si on veut vivre une saison tranquille et ne pas se tracasser pour notre maintien", insiste encore l'ancien du White Star. 

"Un des trois plus petits budgets de la série"

Pour autant, le petit club anversois ("on a sans doute un des trois plus petits budgets de la série", insiste Frédéric Farin) ne va pas bouder son plaisir. "Le club et les supporters auraient sans doute préféré tirer Malines ou Anvers pour avoir une sorte de derby, ou un très gros du genre d'Anderlecht, de Bruges ou du Standard, mais je pense et j'espère que ce sera une belle fête." 

Car, si le championnat reste la priorité des Anversois, la réception de Charleroi reste un événement à part entière. "Le Sporting est une excellente équipe, on s'est battu pour arriver à ce stade de la compétition et ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance d'affronter une équipe du plus haut niveau, on va tâcher d'en profiter." 

Il y a quatre ans, Frédéric Farin affrontait Bruges avec le Patro Esiden Maasmechelen en Coupe de Belgique, cette fois, c'est Charleroi qui se dresse sur sa route. 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos