Le Footgate a eu des conséquences pour nos clubs : "Renvoyés sans motif par les banques"
Sébastien Monfort
| 0 réaction
Le Footgate a eu des conséquences pour nos clubs : "Renvoyés sans motif par les banques"

Si le scandale survenu dans notre football a débouché sur peu de sanctions, cela a entraîné certaines conséquences plus éloignées.

Dans un entretien accordé à la VRT, le directeur général de l'Union Saint-Gilloise a expliqué qu'il avait éprouvé quelques difficultés avec les banques. "Depuis que nous avons été repris par un investisseur étranger (le riche britannique Tony Bloom, ndlr) il y a un an, nous avons des problèmes dans nos relations avec les banques.  Nous sommes même renvoyés sans motif par les banques", explique Philippe Bormans. "Au début, nous pensions que cela ne concernait que nous, mais le problème se révèle beaucoup plus vaste."

Il y a un an, l'Union a reçu une lettre lui indiquant que le club devait changer de banque dans les deux mois. "Nous avions d’abord pensé que cela ne poserait pas un gros problème. Cinq banques ont répondu positivement à notre demande de transfert. Mais nos comptes auprès de ces banques ont été fermés les uns après les autres, avant même que nous ayons pu réaliser le moindre mouvement. Nous en avons finalement trouvé une ", dit Bormans. 

Cela a évidemment compliqué la vie des Bruxellois. "Nous avons du personnel, des joueurs, des entraîneurs, des employés. Ces personnes doivent toucher leur salaire, nous devons payer nos factures. Nous avons donc besoin d’une banque. C’est pourquoi nous avons également contacté Febelfin, la fédération de les banques, pour résoudre ce problème ".

"Nous avons appris que tout le secteur du football est ciblé", ajoute Bormans, "et apparemment, les clubs détenus par des mains étrangères sont en perte. Je pense que le scandale du football belge a accéléré tout cela. Mais nous n'avons jamais été cités. Il semble donc y avoir un problème avec tout le secteur du football et ses structures. "

Plus d'infos

Plus d'infos