La Fédération défend l'arbitrage, pourtant polémique, lors de Cercle - Anderlecht. Explications
Antoine Arnould
| 0 réaction
La Fédération défend l'arbitrage, pourtant polémique, lors de Cercle - Anderlecht. Explications
Photo: © photonews

Ce dimanche après-midi, certains Brugeois se sont sentis lésés par M. Boucaut et le VAR. La Fédération, dans un communiqué, est revenue sur deux phases polémiques.

Les deux phases concernaient une éventuelle faute de main dans la surface de réparation mauve. En première mi-temps, alors que des arbitres ont déjà sifflé des pénaltys pour moins que cela en Belgique, M. Boucaut ne sanctionna pas la balle atterrie sur le coude du défenseur mauve.

La Fédération a défendu l’arbitrage et s’explique sur son site internet : « Le ballon touche le coude d'un défenseur du RSC Anderlecht dans la surface de réparation. Le coude du défenseur était près de son corps et ne l'a pas rendu plus grand de façon non naturelle. Décision correcte de l'arbitre et pas d'intervention du VAR ».

Deuxième phase litigieuse : un autre éventuel pénalty, à priori plus léger celui-ci. En effet, en seconde période, Vincent Kompany a touché le ballon de la main, mais comme l’indique la Fédération : « Le bras/la main se trouve dans une position naturelle le long du corps du joueur et ne le rend pas plus grand de façon non naturelle ».

Chacun se fera son avis :

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos