ūüé• Il fut un temps, le Standard battait le Real Madrid deux fois en deux semaines
Redaction
| 0 réaction
ūüé• Il fut un temps, le Standard battait le Real Madrid deux fois en deux semaines

Si les plus jeunes se souviendront du partage lors d'un match amical contre les Madrilènes à Sclessin, les plus anciens, ou les férus d'histoire, auront en tête l'un des événements européens les plus glorieux du Standard de Liège.

19 novembre 1969

Dans un stade archicomble (à l'époque, Sclessin pouvait accueillir 34.310 supporters), le Standard recevait le Real Madrid pour le match aller des huitièmes de finale de la C1. Clairement plus téméraires qu'actuellement, les équipes évoluaient toutes les deux avec quatre attaquants, laissant Jacques Beurlet, Nicolas Dewalque et Jean Thissen en défense, et Henri Depireux, Louis Pilot, Wilfried Van Moer dans l'entrejeu liégeois.

Pourtant, le Real Madrid ne parvenait pas à tromper le légendaire portier liégeois, Christian Piot. Et Erwin Kostedde inscrivait l'unique but de la rencontre. A la 41ème minute et en deux temps :

3 décembre 1969

Deux semaines plus tard, un soir de décembre 1969, les Liégeois allaient réitérer l'exploit ! Devant 80.000 personnes réunies dans le Santiago Bernabéu pour l'occasion. René Hauss, conscient de l'avantage récolté au match aller, alignait un 4-3-3. Ce qui n'empêchait pas Louis Pilot de trouver le chemin des filets après seulement 7 minutes de jeu. 

Mais, Manuel Velazquez remettait rapidement les équipes à égalité, tout comme Paco Gento le faisait après le but d'Henri Depireux (2-2). 68ème minute, le moment choisi par Hauss pour faire monter au jeu son attaquant serbe Milan Galic. Et, quelques secondes plus tard, Galic offrait définitivement la qualification et la victoire au Standard de Liège.

Un exploit historique qu'il est possible de revoir en entier :  

17 août 2010

Lorsque le Standard recevait le Real Madrid en 2010 pour un match de gala, Daniel Oparé avait donc bien raison de ne pas se sentir inférieur à... Cristiano Ronaldo. Liégeois et Madrilènes se quittaient sur le score de 1-1 : Kristof Van Hout était trop lent pour aller chercher le coup-franc botté par Rafael van der Vaart (12ème) tant dis que Christian Benteke égalisait à la 76ème.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos