Julien De Sart de retour au Standard, vraie ou fausse bonne idée ?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Julien De Sart de retour au Standard, vraie ou fausse bonne idée ?
Photo: © photonews

La rumeur a surgi ces derniers jours : Julien De Sart pourrait faire son retour au Standard de Liège, quatre ans après son départ. Une bonne idée ?

Revenu à son meilleur niveau 

Le fils de Jean-François De Sart avait quitté le Standard un peu tôt et avec une ambition un peu folle : s'imposer en Angleterre. À 21 ans, le prometteur milieu de terrain manquait peut-être de puissance, d'impact dans son jeu pour s'imposer à Middlesbrough et Derby County (en prêt). S'il affirme y avoir progressé énormément, notamment sur ce plan physique qui lui faisait défaut, c'est bien un retour en Belgique qui l'attendait en 2017.

Mais depuis, dans un contexte moins exposé que celui connu au Standard, Julien De Sart a rapidement retrouvé son meilleur niveau : d'abord à Zulte Waregem puis, surtout, au KV Courtrai où il reste sur deux saisons de haut vol, largement ses meilleures sur le plan statistique. Alors qu'on pensait les courbes de Julien et Alexis parties pour s'inverser, le cadet décrochant son transfert à l'Antwerp et étant même cité ... à Anderlecht, l'aîné a repris la main. 

Il est resté un Rouche dans l'âme 

La rumeur aidant, la question avait été posée aux frères De Sart : si le RSCA venait aux nouvelles, répondriez-vous positivement ? Réponse d'Alexis : on ne doit jamais dire jamais. Réponse de Julien : jamais de la vie. Clairement, l'aîné des frères De Sart est resté Rouche dans l'âme : pas question de rejoindre le rival du Standard de Liège. De quoi lui assurer l'enthousiasme des supporters liégeois, dont beaucoup estiment qu'il n'a pas reçu le crédit qu'il méritait à l'époque. 

Un profil intéressant 

Julien De Sart amènerait au Standard un profil particulier : celui d'un milieu de terrain élégant, "à l'ancienne", qui a appris en Angleterre à mettre le pied mais reste surtout un distributeur et un créateur de jeu reculé plutôt qu'un milieu défensif. Le type de profil que les Rouches ont tenté d'amener cet hiver avec Eden Shamir, sans grand succès jusqu'ici. 

Cette saison, Michel Preud'homme ne s'en est pas caché : il aurait aimé pouvoir faire tourner un peu plus, notamment au milieu de terrain. Samuel Bastien et Gojko Cimirot n'ont eu que peu l'occasion de souffler et rien ne garantit que tous deux resteront cet été (même si la situation liée au coronavirus rend toute perspective de transfert compliquée). Faire revenir un enfant du club, au sommet de sa forme et au profil intéressant, est donc loin d'être idiot ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos