Interview L'arrivée d'Ivan Leko à l'Antwerp va-t-elle pousser un héros du club vers la sortie ? "Il a peut-être le même plan de carrière que Clement"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
L'arrivée d'Ivan Leko à l'Antwerp va-t-elle pousser un héros du club vers la sortie ? "Il a peut-être le même plan de carrière que Clement"
Photo: © Photonews

le matricule 1 a fait ses adieux à Laszlo Bölöni et présentera Ivan Leko à la presse jeudi. L'arrivée du Croate pourrait également signifier la fin de la collaboration avec l'entraîneur adjoint Wim De Decker, une figure très appréciée au Bosuil.

Laszlo Bölöni s'était également attiré de nombreuses critiques de la part des fans et son départ n'est pas une véritable surprise. "D'une part il a fait du bon travail au cours des trois dernières années. Sa première saison a peut-être été la meilleure, car il se trouvait à l'époque devant une toute nouvelle équipe, c'est ainsi qu'un entraîneur de haut niveau se distingue d'un entraîneur ordinaire", nous confie Bart De Vré, un fan fidèle du Great Old et le directeur de la chaîne Youtube "Sfeer Royal Antwerp Football Club".

"Mais après trois ans, il était peut-être temps d'entamer un nouveau cycle. C'est pourquoi ce n'était pas une surprise totale. Il est compréhensible qu'après trois ans, le club choisisse une approche différente et plus moderne", poursuit-il. 

La passion d'Ivan Leko

Ivan Leko devra s'occuper de cette autre approche. Selon De Vré, cela pourrait devrait vite "Matcher" entre le Croate et le club et ses supporters. "Leko est quelqu'un de très passionné. Il est très proche des joueurs et des supporters. De plus, il prône un football offensif ! Mais les résultats devront alors suivre. Dans le passé, il a montré de grandes choses à Saint-Trond et bien sûr il y a eu le titre avec le Club de Bruges. Cela promet".

Mais avec la nomination d'Ivan Leko, il n'y aura peut-être plus de place pour Wim De Decker, déjà présent depuis 2013 au club et véritable héros après avoir piloté le club jusqu'au D1A en 2017. Va-t-il partir ? "Cela dépend de ce qu'il veut. Il a peut-être l'ambition de devenir lui-même un T1".

Comparaison avec Philippe Clement

Puis De Vré fait référence au plan de carrière de Philippe Clément, qui a ensuite quitté le Club de Bruges en tant qu'entraîneur adjoint pour devenir T1 à Waasland-Beveren. "Peut-être que Wim De Decker a le même plan de carrière à l'esprit. D'abord pour acquérir de l'expérience en tant qu'assistant - ce qu'il a certainement fait au cours des trois dernières années - et ensuite pour aller dans un petit club afin de devenir entraîneur principal. En 2017, il remportera le titre de deuxième division avec nous, et peut-être qu'il remportera aussi le sien. Espérons-le", conclut Bart De Vré.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos