Jonathan David avoue avoir été un peu influencé par Osimhen
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Jonathan David avoue avoir été un peu influencé par Osimhen dans le fait d'avoir choisi le LOSC

Jonathan David avoue avoir été un peu influencé par Osimhen
Photo: © photonews

L'international canadien est devenu le transfert sortant le plus cher de l'histoire du championnat belge. La Gantoise a vendu son attaquant 27 millions d'euros au LOSC.

Ce jeudi midi, Jonathan David a été présenté aux médias à Luchin, le centre d'entraînement du LOSC. "Je suis très heureux d'être ici. C'est le club que j'ai choisi pour continuer carrière. Les premiers jours se sont très bien passés, on m'a tout indiqué, j'ai été présenté aux personnes du club et au groupe. Je suis en période d'adaptation", a fait savoir le joueur âgé de 20 ans avant d'évoquer pourquoi il avait choisi Lille.

"C'est un très bon club de Ligue 1. Le projet sportif m'a plu, j'en ai beaucoup discuté avec Luis Campos (le responsable du recrutement du club, ndlr). Tout cela m'a encouragé à venir ici", a-t-il souligné avant d'avouer que Victor Osimhen l'avait influencé aussi. "Oui, car il sort de Belgique et on peut dire qu'on a un parcours similaire. Ça a joué un peu. Peut-être que cela se passera très bien pour moi, comme cela s'est passé pour lui (Transféré cet été à Naples contre 60 millions d'euros). Osimhen est un joueur exceptionnel qui a fait une super saison ici mais on est des joueurs différents et chacun son parcours", explique la pépite canadienne.

"J'ai été convaincu car je sais qu'ici je vais continuer à jouer et c'est ce que je voulais. Je veux progresser et devenir meilleur. Il y a ici un très bon collectif et de très bons joueurs. J'ai fait une très bonne saison à La Gantoise, franchement, mais c'était le moment pour un nouveau challenge", a indiqué l'attaquant avant de parler de son profil technique et de ses qualités.

"Je sais bien trouver les positions pour marquer des buts, c'est une de mes forces. Je crois que je peux jouer dans n'importe quel système, mais je jouerai où on me mettra et je ferai de mon mieux. Je suis plus un vrai numéro neuf, mais je peux aussi redescendre et combiner, c'est pour cela qu'on dit parfois de moi que j'ai des qualités de dix. À Gand, j'avais de la liberté dans le jeu, je pouvais être où je voulais, mais j'avais des efforts défensifs à faire", a conclu Jonathan David.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos