À dix, l'Excel arrache un partage inespéré et gâche la première de Vincent Kompany
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Pro League : Anderlecht et Vincent Kompany accrochés par l'Excel Mouscron

À dix, l'Excel arrache un partage inespéré et gâche la première de Vincent Kompany
Photo: © photonews

Un scénario qui se répète pour les Mauves: le Sporting d'Anderlecht a laissé filer une victoire qui lui tendait les bras. Et tout le mérite en revient aux Hurlus, qui y ont cru jusqu'au bout et à dix contre onze (1-1).

Pour sa première en tant que coach du Sporting d’Anderlecht, Vincent Kompany avait opté pour un onze de départ très similaire à celui de la semaine dernière. Seul Michel Vlap, blessé, manquait à l’appel, et c’est Marco Kana qui l’a remplacé.

Plus de changements en revanche dans le onze de départ de Fernando Da Cruz, qui avait préféré un 5-4-1 au 3-4-3 aligné la semaine dernière. Avec les apparitions de Serge Tabekou et d’Yves Dabila, notamment, titularisés pour la première fois.

Le sauvetage d’Hendrik Van Crombrugge

Et, comme la semaine dernière, Anderlecht a rapidement privé son adversaire du ballon. Mais, comme contre le STVV, le Sporting a d'abord peiné à se montrer dangereux, malgré des débordements répétitifs d’Adrien Trebel, de Jérémy Doku et de Michel Murillo sur le flanc droit.

C’est finalement du flanc gauche et d’une sortie de défense de Bogdan Mykhaylichenko qu’est venue la première opportunité : une frappe enroulée d’Anouar Ait El Hadj, passée à quelques centimètres de la cage mouscronnoise.

Mais la domination anderlechtoise ne mettait pas à l’abri les Bruxellois d’un contre rondement mené et, sur sa première opportunité, l’Excel aurait pu faire mouche. Sans une excellente intervention d’Hendrik Van Crombrugge devant Beni Badibanga, Mouscron aurait ouvert le score.

Hervé Koffi a retardé l’échéance

Hervé Koffi a encore été impeccable entre les perches mouscronnoises, mais ça ne suffit pas au bonheur mouscronnois. 

Une occasion qui a tiré la sonnette d’alarme dans les rangs bruxellois et que les Hurlus regretteront sans aucun doute d’avoir galvaudés. Cinq minutes plus tard, Bocat, déjà averti en début de rencontre pour une faute similaire, accrochait une seconde fois Jérémy Doku et se voyait indiquer la porte de sortie par Monsieur Smet.

A 11 contre 10, les Mauves ne pouvaient plus lâcher leur proie. Et si Petr Zulj, en fin de seconde période, puis Adrien Trebel à deux reprises, buttaient sur un excellent Koffi, c’est sur penalty que la délivrance allait tomber, peu après l’heure de jeu pour le Sporting d’Anderlecht.

Le soulagement, puis la stupeur: Anderlecht gaspille encore 

Déjà buteur la semaine dernière, Nany Dimata confirme son retour au plus haut niveau, en convertissant ce penalty provoqué par Percy Tau, tout juste monté au jeu. Rassurés, les Mauves n’ont pourtant jamais su se mettre à l’abri et auraient même pu terminer la rencontre à dix. Adrien Trebel aurait dû être expulsé pour une intervention dangereuse sur Marko Bakic, mais Monsieur Smet lui a adressé un carton jaune et le VAR n’a pas bronché.

Mais, même en infériorité numérique et après avoir échappé de justesse au but du break, l'Excel a continué d'y croire et a fini par arracher le point du partage dans les ultimes secondes, grâce à un coup de tête du joker Bison Gnohéré. Deux points galvaudés par les Bruxellois, comme à Malines lors du week-end d'ouverture, un joli point arraché par l'Excel au Lotto Park dans un contexte particulièrement défavorable. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos