La relève en défense centrale : "Une pression ? Non, une fierté"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Bornauw et Vanheusden, la relève en défense centrale chez les Diables Rouges ?

La relève en défense centrale : "Une pression ? Non, une fierté"

Alors que Vincent Kompany a pris sa retraite, que Thomas Vermaelen est toujours coincé au Japon et que, globalement, l'axe des Diables prend de l'âge, Zinho Vanheusden et Sebastiaan Bornauw arrivent en équipe A.

Après un petit bout de temps passé à graviter autour de l'équipe A sans jamais l'intégrer, les voilà : Zinho Vanheusden et Sebastiaan Bornauw peuvent préparer leur chanson de bizutage, ils ont découvert le groupe cette semaine. Un moment spécial, malgré les absences : "Oui, ça aurait été mieux si des joueurs comme Hazard ou Mertens étaient là. Ca reste des stars qu'on regardait jouer à la télévision, ça aurait été beau d'être avec eux à l'entraînement", reconnaît Bornauw avec un sourire. "Mais les joueurs présents sont déjà phénoménaux". 

Reste à arriver sans être impressionnés. "On respecte beaucoup nos aînés, mais nous devons arriver ici en croyant en nos qualités et en restant nous-mêmes", relativise Vanheusden. "On leur doit le respect, l'inverse serait idiot ! Mais on ne doit pas forcément changer notre comportement ou être impressionnés à l'entraînement. Si le coach nous a appelés, c'est que nous avons notre place ici". 

Vanheusden Zinho
© photonews

Une pression positive 

Rejoindre les Diables ne veut pas dire s'y faire une place pour de bon, mais Vanheusden et Bornauw peuvent voir venir : la charnière centrale belge n'est pas toute jeune et les deux néo-internationaux pourront vite viser une place claire dans le groupe. "Bien sûr, on veut vivre l'Euro 2021, mais ça n'est pas une obsession. Si nous n'y sommes pas, c'est comme ça", déclare le capitaine du Standard. "Être vus comme la relève, c'est une fierté plutôt qu'une pression". 

Sebastiaan Bornauw renchérit : "L'Euro est dans notre tête, évidemment. Tout joueur rêve d'être en équipe nationale, puis d'être dans le onze, de disputer un grand tournoi, voire de le gagner", reconnaît l'ancien d'Anderlecht. "La génération qui nous précède était composée des meilleurs du monde à leur poste, ce sera difficile de faire aussi bien. Mais nous devons tout faire pour continuer". 

bornauw
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos