Six buts pour ouvrir le week-end: Charleroi perd deux points derrière les Casernes
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Pro League: Charleroi accroché à Malines en ouverture de la 12e journée

Six buts pour ouvrir le week-end: Charleroi perd deux points derrière les Casernes
Photo: © photonews

Charleroi et Malines ont fait le spectacle, vendredi soir, en ouverture de la 12e journée de championnat. Un duel animé qui se termine sur un partage plutôt logique (3-3), mais qui ne fait les affaires de personne.

Un match qui a commencé par l'hommage du Kavé à Jules Van Cleemput, qui avait passé quatre ans à Malines avant de rejoindre Charleroi le mois dernier. Le latéral droit fêtait, ce soir, sa troisième titularisation consécutive avec le Sporting de Charleroi, dans un onze de base quasi-inchangé par rapport à la semaine dernière: seul Shamar Nicholson retrouvait une place de titulaire au détriment de Saido Berahino, absent pour raisons personnelles.

L'ouverture d'Hairemans, la réponse de Rezaei

Et c'est Malines qui a entamé cette rencontre par le meilleur bout. Plus incisifs et plus offensifs, les Malinois ont fait le siège de la moitié de terrain carolo dès le coup d'envoi, et ça a payé dès la 9e minute de jeu. Sur un coup-franc puissant et précis de Geoffry Hairemans, qui a trouvé la lucarne de Nicolas Penneteau.

Mais Charleroi a vite réagi et dix minutes plus tard, Kaveh Rezaei trouvait l'ouverture de la tête. Le septième but de la saison pour l'Iranien, qui n'avait plus marqué depuis la réception du Partizan Belgrade, le 24 septembre dernier. Cinquième assist, au passage, pour Ryota Morioka, qui confirme son excellent début de saison.

Mais le Sporting a vite déchanté. Et si Shamar Nicholson a vendangé la possibilité qui aurait pu permettre à Charleroi de prendre les commandes, c'est Malines qui a dominé les 20 dernières minutes de la première période. Avec un joli lob d'Igor De Camargo pour donner l'avantage au Kavé, d'abord. Puis de très grosses occasions pour Steven Defour et Nikola Storm, qui ont tous les deux manqué le break.

La pause est arrivée à point pour les Zèbres, beaucoup plus conquérants après la pause. Avec un Ryota Morioka inspiré. Le Japonais offrait, dès la reprise, un ballon de but à Shamar Nicholson qui, comme en première période, loupait le cadre. Mais le Sporting n'allait pas manquer sa seconde chance. Sur un coup de coin donné par l'inévitable Morioka, Steeven Willems poussait Jordi Vanlerberghe à la faute. Autobut et égalité rétablie entre les deux équipes à l'heure de jeu. 

Relancé, le Sporting de Charleroi n'a plus laissé grand chose à son adversaire. Et a profité d'une énorme erreur du jeune Issa Kaboré pour prendre l'avance. Pressé par le duo iranien du Sporting, le latéral burkinabé cherchait son gardien, mais sa passe en retrait a trouvé Ali Gholizadeh qui s'en est allé crucifié un Gaëtan Coucke aussi médusé qu'impuissant. 

Malines n'a pourtant pas renoncé. A moins de dix minutes du terme, Monisuer Put accordait un penalty aux Malinois pour une faute de main de Steeven Willems dans la surface. Joachim Van Damme n'a pas laissé passer l'occasion et a pris Nicolas Penneteau à contre pied. 

Le Sporting de Charleroi laisse filer deux points et pourrait céder son fauteuil de leader au Beerschot, au Standard ou au Club de Bruges. Un point de plus pour les Malinois qui, avec neuf unités, restent pourtant coincés à la 14e place du classement de Pro League. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos