Les Diablotins ne peuvent pas louper l'Euro: "Le talent et les qualités pour faire un truc l'été prochain"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

La Belgique à l'Euro U21? Franco Antonucci évoque les ambitions des Diablotins

Les Diablotins ne peuvent pas louper l'Euro: "Le talent et les qualités pour faire un truc l'été prochain"
Photo: © photonews

Les Diablotins se retrouvent un mois après la déception moldave pour préparer leur déplacement décisif en Bosnie. Avec la ferme intention d'aller chercher leur billet pour l'Euro. Parce qu'ils sont capables de briller l'été prochain, en Hongrie et en Slovénie.

Après les deux victoires contre l'Allemagne et le Pays de Galles, la Belgique semblait pourtant avoir fait le plus dur et se diriger vers une qualification méritée. Mais le faux-pas inattendu subi en Moldavie a refroidi l'enthousiasme. Parce que rien ne laissait présager un tel revers pour le groupe de Jacky Mathijssen.  

On ne doit pas calculer: il faut gagner en Bosnie.

Franco Antonucci, auteur de sa première passe décisive avec les DIablotins quelques jours plus tôt contre le Pays de Galles, confirme: "Je n'avais pas pu accompagner l'équipe en Moldavie, mais j'ai évidemment suivi ça attentivement. C'était une grosse déception. On a encaissé d'entrée, puis on s'est créé beaucoup d'occasions, mais on a manqué d'efficacité. Et cette défaite nous a fait très mal."

Le chemin vers l'Euro semble aujourd'hui plus escarpé, même si une victoire dans le dernier match, le 17 novembre, devrait, au pire, offrir à la Belgique une place parmi les cinq meilleurs deuxièmes et donc un ticket pour l'Euro. "On ne doit pas calculer, on doit aller en Bosnie pour s'imposer, mais on sait que ce sera un match compliqué, contre une équipe qui nous avait posé pas mal de problèmes au match aller."

Se qualifier et faire quelque chose de beau à l'Euro. 

Mais les Diablotins ont la foi. Comme Franco Antonucci, qui se sent comme un poisson dans l'eau dans un groupe qu'il a intégré au début de la campagne. "C'est un groupe avec des joueurs qui se connaissent très bien. 80% des Diablotins d'aujourd'hui se côtoient déjà depuis les U15. On est ensemble depuis toujours et l'ambiance est optimale dans cette équipe", estime le Louvièrois.

Et pour cette génération, comme pour Franco Antonucci, qui a déjà connu les joies d'une grande compétition avec les U17 (l'Euro 2016), l'objectif n'est pas seulement de se qualifier. "C'est un rêve de disputer un grand tournoi avec son équipe nationale et on va tout faire pour y arriver. Il y a beaucoup de talent et de qualités dans cette équipe. On doit d'abord se qualifier, mais si on y parvient, on sait qu'on peut y faire quelque chose de beau."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos