L'entraîneur d'Ostende la joue honnête : "Je ne pensais pas que c'était rouge, je peux vivre avec cette décision"
Johan Walckiers
Johan Walckiers depuis Ostende
| 0 réaction

Alexander Blessin a passé en revue la phase avec Faris Haroun

L'entraîneur d'Ostende la joue honnête : "Je ne pensais pas que c'était rouge, je peux vivre avec cette décision"
Photo: © photonews

Net als iedereen op de perstribune kon niemand de beslissing van scheidsrechter Erik Lambrechts begrijpen om geen rood te geven voor Faris Haroun. Vreemd genoeg was de coach van de tegenstander het er wel mee eens.

Parti dans la profondeur, Gueye s'attaque s'est fait stopper par Faris Haroun, le dernier homme anversois. Monsieur Lambrechts n'a d'abord rien donné avant de distribuer un bristol jaune. Alors qu'une faute commise par le dernier homme est normalement toujours punie par une carte rouge.

Alexandre Blessin a analysé la phase de jeu. "J'ai aussi vu que Makhtar (Gueye) n'aurait pas pu récupérer le ballon. Certains arbitres donnent encore du rouge, mais j'ai pensé que c'était une décision acceptable. Il n'aurait plus jamais pu contrôler cette balle", a déclaré Blessin.

C'est la même explication que l'on peut entendre chez les spécialistes. Comme le buteur ostendais ne pouvait pas obtenir le ballon, Haroun a été épargné par le carton rouge.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos