Emilio Ferrera fait un petit bilan de sa carrière: "J'étais trop jeune pour entraîner Genk ou le Club de Bruges"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Emilio Ferrera revient sur ses aventures en tant que coach

Emilio Ferrera fait un petit bilan de sa carrière: "J'étais trop jeune pour entraîner Genk ou le Club de Bruges"

Actuellement au RFC Seraing, Emilio Ferrera a connu beaucoup de clubs belges et étrangers dans sa carrière.

Emilio Ferrera s'est taillé une réputation....celle d'un entraîneur qui se fait toujours virer, mais il trouve que cela n'est pas correct: "Pour commencer, je dirais que je suis souvent arrivé dans des clubs  qui étaient en crise. C'était le cas à Beveren, au Lierse, ou au RWDM. C'était aussi la crise au Club de Bruges. Michel D'Hooge et Marc Degrijse sont partis. A Genk, Gunter Jacobs m'a fait venir puis il est parti", a déclaré Emilio Ferrera dans Sport/Foot Magazine.

Emilio ne s'habitue cependant jamais à se faire virer: "Cela fait toujours mal. Chaque départ est aussi difficile qu'un autre. Au Club de Bruges, ils avaient fait cela dans les règles de l'art. A Genk, c'était différent. Ma femme a reçu un sms disant "Courage à emilio", alors que j'étais toujours à la maison. A la radio ils annoncaient mon licenciement alors que je n'étais même pas au courant"

Avec le recul, celui qui est aussi passé par Anderlecht et le Standard aurait fait les choses autrement: "Quand je repense à ma carrière, je me dis une chose: j'étais trop jeune pour entraîner le Club de Bruges ou Genk. Quand tu es un jeune coach, tu veux traiter tout le monde de la même façon. Mais dans les grands clubs cela ne marche pas comme cela.Tu veux aussi faire attention à chaque détail. Entraîner un club quand on est trop jeune, c'est dangereux pour le coach et pour le club".

 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos