Bruges passera l'hiver au chaud et a la Lazio en ligne de mire
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Bruges s'est imposé contre le Zénith et jouera à Rome une éventuelle qualification pour la C1

Bruges passera l'hiver au chaud et a la Lazio en ligne de mire

Le Club de Bruges ne s'est pas offert que trois points et une participation assurée au printemps de l'Europe: c'est une véritable finale que les Brugeois iront jouer à Rome dans une semaine.

Ce match était dans toutes les têtes brugeoises depuis quelques semaines: il fallait prendre au minimum un point contre le Zénith pour faire aussi bien que la saison dernière en Ligue des champions: terminer à la première place du groupe.

Vu la forme des hommes de Clement depuis quelques rencontres, le stress domine les rangs des Brugeois. Les premières passes sont imprécises, l'équipe est en manque de confiance et l'eneu prend le pas sur le jeu. Mais petit à petit, la machine va se mettre en place.

Brugge

Les Gazelles ne font pas le siège du but de Kerzakhov, certainement pas, mais le ballon commence à circuler autour du grand rectangle et les centres se mutiplient. Le but de la délivrance va venir de la gauche et de Noal Lang, excellent ce mercredi, dont le centre dévié trouve De Ketelaer qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score (33', 1-0). Dans la foulée, Vanaken n'est pas passé loin du break avec une tête à bout portant qui s'est logée dans les bras du gardien.

La deuxième période débute avec trois changements côté russe et un pressing un peu plus intense... qui ne met pas Mignolet en difficultés. Mais l'homme du soir, un certaine Charles De Ketelaere, va à nouveau se mettre en évidence en provoquant un penalty sifflé par l'arbitre du soir. Hans Vanaken ne se fait pas prier et le transforme dans la foulée (58', 2-0). Les Russes ont la tête basse, c'est terminé pour eux.

Brugge

Dans les dernières minutes, Noa Lang participe à son tour au festival du soir en trouvant la lucarne droite de l'infortuné Kerzakhov (79', 3-0). La valse des changements peut alors commencer.

Les oreilles brugeoises se sont alors tournées vers Dortmund, espérant que la Lazio ne l'emporte pas sur la pelouse du Borussia. Le score de ce match (1-1) permet encore à Bruges de rêver à une qualification pour le gratin de l'Europe.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos