Malgré la neige, Mouscron sort un excellent match face à Genk et lâche la lanterne rouge !
Florent Malice
Florent Malice depuis Mouscron
| 0 réaction

L'Excel Mouscron domine un Genk réduit à 10 et quitte la dernière place du classement

Malgré la neige, Mouscron sort un excellent match face à Genk et lâche la lanterne rouge !

Tels des patineurs artistiques, les Hurlus ont réussi à proposer du jeu sur la neige du Canonnier et dominé un Genk réduit à 10 vers la demi-heure.

Soyons honnêtes : si le calendrier de ce mois de janvier n'avait pas été déjà surchargé, on ne voit pas vraiment comment les officiels auraient pu décider que cet Excel Mouscron - Racing Genk débute. Le Canonnier était blanc comme neige ce samedi soir, et pour la seconde fois consécutive - dans des contextes bien différents, après le terrain vague de Zulte - les Hurlus doivent jouer sur un terrain difficilement praticable. 

Genk, de son côté, aura bien du mal à mettre en place son jeu léché mais doit rebondir après une piteuse défaite au KV Courtrai. Mais malgré les conditions, et comme au Gaverbeek, l'Excel Mouscron décide de s'en sortir par le jeu : les locaux sont dans leur match, de la défense très bien en place (Agouzoul, notamment, musèle Onuachu) au milieu, que Jean Onana domine de la tête et des épaules. 

genk mouscron bongonda olinga

Après une première grosse occasion signée Dimitri Mohammed, cependant, Genk se réveille : Bongonda prend le meilleur sur Silvestre et force Koffi à son premier arrêt (23e). C'est ensuite Onuachu qui tergiverse terriblement et gâche un excellent ballon dans le dos de la défense - la meilleure façon, dans les conditions neigeuses, de tromper la vigilance des défenseurs. 

De l'autre côté, Tabekou et Olinga trouvent les espaces et multiplient les centres, tandis que Nuno Da Costa est souvent frustré dans ses combinaisons avec Xadas dans l'axe ; c'est finalement ce dernier qui trouve Fabrice Olinga dans le rectangle, et le Camerounais ne se fait pas prier pour faire mentir ceux qui le trouvent trop peu efficace (29e, 1-0). Genk est dans les choux, très peu inspiré alors que Mouscron pose son jeu ; un ballon dans le dos de Lucumi et Cuesta et c'est ce dernier qui retient Nuno Da Costa fautivement alors qu'il partait seul au but - carton rouge sévère, mais justifiable (37e). Xadas manque de punir par deux fois Genk sur le coup-franc, mais Vukovic veille au grain.

genk mouscron bongonda olinga

Jean Onana, bonhomme de neige 

Mené au jeu et à 10, Genk n'a cependant pas le choix : il faut tenter de se reprendre, pour éviter de voir Bruges prendre le large. Les Limbourgeois remontent sur le terrain avec de bonnes intentions et trouvent même le poteau (54e) sur corner. Mais ça manque rapidement de jus et Mouscron reprend le dessus : Jean Onana, notamment, livre un match de bonhomme au milieu de terrain. 

C'est finalement du côté de Mouscron que les choses se débloquent à nouveau : une lourde frappe de Nuno Da Costa est repoussée par Vukovic sur Serge Tabekou, qui place au-dessus du portier et fait le break (2-0, 71e). L'affaire semble entendue tant Genk peine à trouver son second souffle alors que le froid se fait fort ressentir. 

tabekou

Le second du championnat prendra même presque totalement l'eau quand Saad Agouzoul pense faire 3-0 sur une frappe de seconde ligne signée Jean Onana qui lui arrive dans les pieds, mais le drapeau se lève. Cela n'empêchera pas l'Excel de l'emporter, même si une grosse alerte signée Dessers est sauvée par Koffi dans les dernières minutes. Genk est assuré de rester deuxième, mais reste sur un 0/6 qui peut permettre à Charleroi de se rapprocher ... 

De son côté, Mouscron n'est naturellement pas encore sorti de l'auberge mais peut souffler : l'encombrante lanterne rouge ne leur échoit plus, Waasland-Beveren s'inclinant de son côté contre Zulte Waregem. Le travail de Jorge Simao paie clairement. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos