Abdoulay Diaby, le nouveau couteau suisse offensif de Kompany

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Abdoulay Diaby, le nouveau couteau suisse offensif de Kompany
Photo: © photonews

Abdoulay Diaby est la recrue surprise du RSCA cet hiver, et au vu de son CV, les attentes autour de lui seront réelles. Mais dans quel rôle ?

Une garantie de buts 

Lukas Nmecha n'a que 21 ans et est actuellement le seul attaquant de pointe à la carrure d'un titulaire à Anderlecht : Antoine Colassin est sur une voie de garage, tout comme Landry Dimata, et Mohammed Dauda est plutôt vu comme une solution de sortie de banc. "Un club n'a jamais assez de puissance offensive", soulignait Vincent Kompany après la victoire face à Charleroi ; il suffirait que quelque chose arrive à Nmecha, ou que celui-ci connaisse un coup de mou, et Anderlecht risque de ne pas en avoir assez. 

abdoulay diaby
© photonews

Abdoulay Diaby, avec ses 36 buts en 108 matchs sous les couleurs du Club de Bruges, est a priori une garantie de buts - s'il peut retrouver le rythme qu'il avait à l'époque chez les Blauw & Zwart, et qui n'a plus été le sien depuis plusieurs saisons. Reste à voir si ce sera en association avec Nmecha ou d'abord en tant que doublure - mais on doute que le Malien arrive à Anderlecht pour ne pas être titulaire assez vite. 

Soutien d'attaque à la Percy Tau 

Le départ de Percy Tau devait initialement être compensé par une arrivée et le RSCA espérait qu'il s'agisse de Maximiliano Lovera, attaquant polyvalent de l'Olympiakos. L'option d'achat demandée par le club grec étant trop élevée, la piste a été abandonnée - celle de Diaby a été placée à 3,5 millions d'euros, de source sûre. Diaby, cependant, n'a pas le même profil que Lovera et ne peut pas être placé aussi bas sur l'échiquier, mais peut être utilisé en "neuf et demi" pour combiner avec Lukas Nmecha.

Tau Percy
© photonews

Un rôle comparable à celui de Percy Tau, donc, et qui permet également à l'ancien brugeois de s'infiltrer comme il aime le faire. Ce rôle est actuellement dévolu à un Michel Vlap de retour en grâce, mais la vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain, surtout à Anderlecht où Kompany fait tourner son 11 plus que n'importe qui en Belgique. 

Ailier : pas son meilleur rôle, mais une possibilité 

Comme l'a souligné Kompany : ce qui importe au moment de recruter un joueur au RSCA, c'est sa polyvalence. Presque tous les joueurs arrivés ces derniers mois à Anderlecht pouvaient occuper plusieurs postes sur le front de l'attaque, et Abdoulay Diaby n'est pas différent : à son époque brugeoise, Diaby a arpenté le flanc droit à plus d'une dizaine de reprises, et c'est même comme un ailier que le Sporting Portugal l'a principalement utilisé depuis son arrivée (28 matchs sur les 47 disputés le furent sur le flanc, gauche ou droit).

Amuzu et Mukairu sont actuellement les titulaires indiscutables, mais un départ envisageable de Mustapha Bundu laisserait Anderlecht privé d'une option et Kompany n'est pas des plus fournis à ce poste. Mario Stroeykens est vu par le coach du RSCA comme un flanc, mais son poste de formation est dans l'axe et la présence de Diaby pourrait bien l'y replacer. Quoi qu'il en soit, la polyvalence du nouveau venu sera un sérieux atout. Un atout valant 3,5 millions d'euros l'été prochain ? C'est à voir ...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos