Du "déjà vu" pour les Hurlus: "Un bête but" qui coûte cher

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Du "déjà vu" pour les Hurlus: "Un bête but" qui coûte cher
Photo: © photonews

Tout juste une semaine après Waasland-Beveren, c'est le Sporting d'Anderlecht qui est venu arracher un point dans les arrêts de jeu au Canonnier.

Monté au jeu en fin de rencontre, Christophe Lepoint était très amer à l'issue du partage concédé par les Hurlus contre Anderlecht. "Vincent Kompany me disait que c'était la première fois qu"Anderlecht prenait des points dans les arrêts de jeu, je lui ai répondu que ce n'était pas la première fois qu'on en pedait", explique-t-il. 

Comme le confirme Jorge Simao. "Mon analyse du match? C'est du déjà vu pour nous. On perd deux points, dans les arrêts de jeu, à domicile. Comme la semaine dernière contre Waasland-Beveren." 

"On s'est donné à fond, mais on n'est pas récompensé"

Tout juste sept jours plus tôt, l'Excel avait en effet encaissé un "bête but" dans les derniers instants et ça s'est répété mardi soir. "Oui, c'est un bête goal", peste Christophe Lepoint. "Il y a un coup franc et on ne regarde pas le ballon, on n'est pas attentif, puis Landry Dimata joue bien le coup et obtient le penalty." 

Et si Christophe Lepoint est aussi déçu, c'est surtout parce que l'Excel a laissé partir des points au terme d'une prestation très volontaire. "On s'est donné à fond, tous les joueurs qui étaient sur le terrain au coup d'envoi et ceux qui sont montés se sont battus pour l'équipe, mais on n'est pas récompensé. C'est dommage." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos