ūüé• Les mauvais souvenirs gallois
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Les mauvais souvenirs gallois

ūüé• Les mauvais souvenirs gallois
Photo: © photonews

Les Diables Rouges entament leur parcours vers le Mondial 2022 contre une vieille connaissance qui ne leur a pas laissé que de bons souvenirs au contraire.

Et pourtant! C’est contre ces Gallois que la génération dorée du football belge avait entamé son ascension vers les sommets. À Cardiff, en septembre 2012, la Belgique arrachait sa première victoire en qualifications pour la Coupe du monde 2014 grâce à des buts de Vincent Kompany et de Jan Vertonghen. La seule victoire en cinq matchs contre les Gallois pour les Diables Rouges de Marc Wilmots.

Aaron Ramsey en trouble-fête 

Quelques mois plus tard, en effet, les Diables retrouvent les Gallois dans un contexte festif. Déjà qualifiés, les protégés de Marc Wilmots vont célébrer ça avec leurs supporters à l'issue du match contre le Pays de Galles. Un soir de fête à peine gâché par le but égalisateur (Kevin De Bruyne avait ouvert le sore à l'heure de jeu) d'Aaron Ramsey à trois minutes du terme (1-1).

1 point sur 6 sur la route de l'Euro

Quart de finaliste du Mondial 2014, les Diables Rouges retrouveront les Dragons lors de la campagne éliminatoire suivante, qui les mènerà l'Euro 2016. L'occasion pour Gareth Bale et ses coéquipiers d'à nouveau jouer de sales tours aux Belges.

À Bruxelles d'abord, où les Diables sont incapables de faire vaciller l'organisation galloise (0-0). Et à Cardiff surtout, où la Belgique ne parvient toujours pas à trouver l'ouverture et où Gareth Bale profite d'une passe hasardeuse de Radja Nainggolan pour faire exploser le Cardiff City Stadium (1-0)

La désillusion lilloise

Mais les Diables ne sont pourtant pas encore au bout de leurs (mauvaises) surprises face à ces Gallois qui vont confirmer leur statut de bête noire de la génération dorée belge le 1er juillet 2016, en quart de finale de l'Euro.

Quand Radja Nainggolan envoie son missile dans la lucarne de Wayne Hennessey, on pensait pourtant la Belgique sur le chemin d'une revanche et du dernier carré du tournoi continental. Mais les Diables Rouges ont perdu le fil de leurs idées, alors que les Gallois sont dans un grand jour.

Williams égalise de la tête sur corner, Robson-Kanu roule dans la farine la défense belge et Vokes enfonce le clou en toute fin de rencontre (3-1). Une élimination qui reste encore en travers de la gorge des Diables Rouges aujourd'hui et ils auront à cœur de profiter de cette nouvelle campagne qui commence pour enfin vaincre le signe indien...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos