Anderlecht renverse Bruges au caractère et met neuf orteils en PO1 !
Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction

Anderlecht, mené par un bijou de Noa Lang, renverse Bruges et met neuf orteils en PO1

Anderlecht renverse Bruges au caractère et met neuf orteils en PO1 !
Photo: © photonews

Après une pâle première période et même un début de seconde à l'avantage de Bruges, Anderlecht a renversé la situation au courage et presque assuré sa place dans le top 4. Ostende doit désormais l'emporter ce soir pour qu'il reste un peu de suspens !

Alors que l'écart - au classement mais surtout dans le jeu - entre Bruges et Anderlecht cette saison a souvent empêché de réellement comparer les deux grands rivaux, un parfum de vrai topper plane enfin sur ce duel de fin de saison : le RSCA a déroulé avec la manière à l'Antwerp et peut quasiment composter son ticket pour les PO1 avec une victoire face au Club. Plus vite dit que fait, cependant, car les hommes de Clément restent l'ogre de ce championnat et peuvent compter sur le retour de Noa Lang, qui ne débute cependant pas le match. 

De topper, il n'est cependant franchement pas question d'entrée de jeu : les deux équipes vont d'imprécision en imprécision et on ne reconnaît pas l'équipe (pourtant inchangée) qui a déroulé au Bosuil la semaine passée. La faute à un Ruud Vormer omniprésent et qui pense même ouvrir le score sur la première vraie occasion brugeoise : un ballon dévié lui parvient mais le capitaine Blauw & Zwart, dont la frappe avait trompé Wellenreuther avec la complicité de Cobbaut, est signalé hors-jeu d'un demi-talon (12e). 

© photonews

La domination stérile brugeoise n'inquiète Anderlecht que sur quelques passes en retrait vers un Wellenreuther qui se fait même très peur sur un contrôle manqué, un spectacle qui devient un peu trop habituel. Mignolet, de son côté, ne devra s'employer que sur un corner obtenu au terme d'une très belle action emmenée par Anouar Aït El-Hadj, moins en vue mais toujours précis dans ses gestes. 

Le festival de Lang 

On ne pensait pas le voir si tôt, mais la première mi-temps apathique de ses troupes a peut-être persuadé Clément : un Badji à côté de la plaque est remplacé par Noa Lang qui montre rapidement qu'il n'a rien perdu de ses jambes de feu. La première alerte de la seconde période, cependant, est signée Aït El-Hadj : le meneur de jeu de poche profite d'espaces pour forcer Mignolet à son premier vrai arrêt, d'une belle frappe des 25 mètres. 

Lang Noa
© photonews

Mais le geste de ce début de second acte vient bien de Noa Lang : crochet court pour éliminer Sambi Lokonga, roulette à la Zidane entre les axiaux anderlechtois et frappe sur laquelle Wellenreuther paraît un peu lent à se coucher - mais merveilleux 0-1 au bout (53e). Pendant un temps, les classes d'écart entre Bruges et Anderlecht semblent à nouveau s'afficher ; De Ketelaere passe près du 2-0 mais Wellenreuther se couche bien cette fois, tandis qu'un coup de canon en seconde ligne de Sobol passe de peu à côté. 

On a toutefois l'impression que Bruges pourrait regretter de ne pas faire le break, et la montée de Francis Amuzu le confirme : parfaitement adapté au schéma du match, l'ailier prend le dos de la défense brugeoise sur un excellent ballon d'Amir Murillo et sert Nmecha au cordeau, parfaitement (1-1, 72e). Le coup de théâtre est total quand Albert Sambi Lokonga, bien placé à l'entrée du rectangle, surprend un Mignolet pas tout net d'une jolie frappe et permet au RSCA de mettre le pied dans la porte menant vers le top 4. 

Sambi Lokonga Albert
© photonews

Bruges joue moins que son opposant et ça se sent une fois le RSCA devant : les Blauw & Zwart n'affichent plus la même faim, même si Lang passe près d'un nouvel exploit d'une frappe comparable, mais sur laquelle le keeper mauve ne se troue cette fois pas (82e). Cette fois sans la manière mais avec un caractère impressionnant, Anderlecht a fait le job, enchaîne deux résultats référence et aura les yeux tournés sur le Kiel ce soir : si Ostende ne s'impose pas au Beerschot, le RSCA sera assuré du top 4 ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos