Les fondateurs de la Super League se sont prémunis légalement contre une réaction de l'UEFA et la FIFA

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Les fondateurs de la Super League se sont prémunis légalement contre une réaction de l'UEFA et la FIFA
Photo: © photonews

La Super League a été lancée, et les clubs fondateurs sont menacés de lourdes sanctions. Mais l'UEFA et la FIFA risquent de devoir passer par les tribunaux pour les infliger.

Pour tuer dans l'oeuf le projet de Super League européenne, l'UEFA et la FIFA ont menacé de lourdes sanctions économiques et sportives les 12 clubs fondateurs et tous les participants futurs, y compris les joueurs à titre individuel ; ceux-ci, par exemple, ne seraient pas autorisés à disputer les compétitions organisées par les instances dirigeantes du football européen et mondial.

Des mesures contre lesquelles les "sécessionnistes" se seraient légalement prémunis, à en croire un communiqué qu'ils ont conjointement envoyé à l'agence de presse AP News : "Votre déclaration formelle nous oblige à prendre des mesures de protection pour nous prémunir contre une telle réaction négative qui non seulement mettrait en péril l'engagement de financement dans le cadre de la subvention (la Super League est financée par JP Morgan et DMZ à hauteur de plusieurs milliards d'euros, nda) mais serait illégale. C'est pourquoi la SLCo (Super League Company) a déposé une requête devant les tribunaux compétents afin de garantir la mise en place et le déroulement sans heurts de la compétition, conformément aux lois applicables". 

Le bras de fer commence ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos