Faïz Selemani explique : "J'espérais mieux, mais je ne ferme pas la porte"

Faïz Selemani explique : "J'espérais mieux, mais je ne ferme pas la porte"
Photo: © photonews

Faïz Selemani a refusé Genk, qui ne proposait pas un salaire conforme à ses attentes, comme il l'a expliqué.

Un accord avait pourtant été "facilement trouvé" entre le KV Courtrai et le Racing Genk (selon nos informations, aux alentours des 2,5 millions d'euros avec un bonus de 500.000), mais c'est bien au niveau des conditions salariales que cela a calé. "Moi et mon agent n'avons pas trouvé d'accord au niveau du salaire", confirme Faïz Selemani dans le Nieuwsblad. 

"Le salaire qui m'était proposé ne correspondait pas à mon niveau. Je suis le joueur le mieux payé à Courtrai, je ne revendique pas ce statut à Genk", explique le Comorien. "Je ne fais pas ça pour l'argent car j'aurais pu gagner beaucoup plus à l'étranger. Mais je veux passer un palier en Belgique. Les négociations sont interrompues mais je suis sûr qu'elles reprendront. En attendant, j'examinerai d'autres options avec mon agent". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news