Le Standard "espère finaliser l'arrivée d'une première recrue dans la foulée"...mais risque gros : un dangereux quitte ou double à Sclessin

Le Standard "espère finaliser l'arrivée d'une première recrue dans la foulée"...mais risque gros : un dangereux quitte ou double à Sclessin
Photo: © photonews

Le Standard est toujours sous le coup d'une interdiction de transferts. Les Rouches espèrent régulariser la situation dans les jours à venir.

Rarement le Standard aura connu une reprise aussi perturbée. Les incertitudes quant à l'avenir du club se relayent à celles au sujet du mercato. D'autant qu'à deux semaines du début dudit mercato, les Rouches sont toujours interdits de transferts.

La RTBF rapporte que les Liégeois avaient jusqu'au 10 juin pour rentrer leur dossier, laissant ainsi 15 jours à la commission des licences pour se prononcer. Mais le club n'aurait toujours pas payé aux joueurs le salaire du mois de mai.

Nos confrères ont donc interrogé la direction, qui répond : "Le Standard avait informé ses joueurs la semaine passée que les salaires seraient versés en retard. Les salaires du personnel non sportif ont eux bien été payés, ce qui a toujours été fait dans les 10 premiers jours du mois qui suivait". 

Le Standard doit rectifier le tir

Le club reste optimiste : "En ce qui concerne le mois de mai, tout devrait rentrer dans l’ordre avant le 17 juin. Le club a la volonté de faire lever l’interdiction de transfert dans les prochains jours et espère finaliser l’arrivée d’une première recrue dans la foulée".

La RTBF rappelle tout de même que le Standard pourrait être à nouveau appelé par la commission des licences et risque de nouvelles sanctions, allant de la prolongation d’interdiction de transfert, à des amendes et même à un retrait de points avant le début de la compétition.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news