Eupen d'attaque, mais l'arbitre accorde un point au Lierse
Dirk Diederich
| 0 réaction
Eupen d'attaque, mais l'arbitre accorde un point au Lierse
Photo: © SC

L'AS Eupen a nouveau affiché d'excellentes dispositions. Mais un manque de réussite et un arbitrage contestable ont empêché Eupen de prendre les trois points face à un concurrent direct.

Un match qu'aucune des deux équipes ne pouvait perdre. Le Lierse l'entama comme tétanisé. Et Eupen à la hussarde. Avec pas mal de panache et d'enthousiasme. Dès la 4 ème minute de jeu, Zukanovic d'une remarquable reprise de la tête donnait l'avantage aux Pandas (1-0). Mathias Lepiller régnait une fois de plus en maitre dans l'entrejeu. Et Zukanovic faisait parler la poudre aux avant-postes eupenois. Ainsi, à la 12 ème minute de jeu, l'artificier local battait à nouveau d'une reprise de la tête Kujovic, mais monsieur Colemonts annula le but à la stupéfaction générale. Car le but était tout à fait valable.

Le Lierse était enfoncé et ne procédait que par contre-attaques timides. Sur la première offensive digne de nom, Tomasz Radzinski effaça deux défenseurs avant de décocher un tir qui trompa Olivier Werner (1-1). Au lieu d'un 2-0 mérité, les joueurs d'Albert Cartier expérimentaient une fois encore toute la cruauté de ce sport qu'on appelle football, car à la 39 ème minute, Claasen servi idéalement par Gaxa porta les Lierrois aux commandes (1-2).

Eupen accusa alors un éphémère coup de bambou. Et parut avoir perdu l'espace de quelques minutes toute son inspiration.

En seconde mi-temps, Albert Cartier avait visiblement demandé à ses joueurs de conserver leur calme, de ne pas jouer de façon précipitée. Aussi, l'AS Eupen revendiqua la possession du ballon qu'il fit calmement circuler dans l'attente de trouver la faille dans la défense des Pallieters. Après une superbe combinaison, Kevin Vandenbergh loupait l'égalisation en butant contre Kujovic. Peu après, Lepiller y alla d'un envoi fulgurant de puissance que parvint cependant à repousser Kujovic. Malheureusement, la reprise de Vinamont fut déviée de sa trajectoire au grand dam du préposé au marquoir qui aurait volontiers inscrit un but supplémentaire pour le compte des visités.
 
Albert Cartier décida alors de faire monter Mombongo-Dues et Obradovic pour renforcer son secteur offensif. Et ce choix s'avéra en or massif, car Mombongo parvint à égaliser quelques minutes après sa montée au jeu (2-2). Il restait un peu plus d'un quart d'heure à jouer.
 
Monsieur Colemonts refusa dans la foulée d'accorder un penalty aux Eupenois à la suite d'une faute de main dans le rectangle de De Graef. Le Lierse tentait quelques contres, mais ce furent encore les Pandas qui se montrèrent les plus inspirés, à l'exception du dernier geste. Mombongo loupa hélas sa reprise de la tête à cinq minutes de la fin du temps règlementaire.
 
Eupen voulait les trois points. Un essai d'abord de Lepiller fut sauvé par un superbe arrêt de Kujovic à la 89 ème minute. Et à la 93 ème minute, Obradovic reprit de la tête un centre de Lepiller qui échoua sur la latte.

Eupen aurait mérité les trois points. Il n'en récolte malheureusement qu'un et reste lanterne rouge.
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos