Le président du Standard reste confiant
guillaume raedts
| 2 réaction
Le président du Standard reste confiant
Photo: © SC

Alors que le Standard n'a pris que 10 points sur 24, son président, Roland Duchâtelet croit encore au titre.

Le président du Standard, Roland Duchâtelet, estime que les Liégeois peuvent encore lutter pour le titre:

"Je pense que nous pouvons encore nous battre pour le titre, surtout au vu de l’état d’esprit et de la combativité affichés contre Mouscron-Peruwelz, a révélé Roland Duchâtelet à nos confrères du quotidien néerlandophone Het Nieuwsblad. J’ai trouvé l’équipe très forte, tant physiquement que mentalement. A dix contre onze, nous avons dominé la rencontre. Nous avons aussi montré de la qualité dans notre jeu, parce que sinon, à dix, on ne marque jamais trois buts à Mouscron-Peruwelz, une bonne équipe, candidate au titre en D2."

Selon lui, le Standard était souvent le plus fort même quand il était battu: "Si nous restons sur trois défaites consécutives en championnat, c’est surtout dû à la malchance, principalement à cause de nos cartons rouges. Nous étions souvent la meilleure équipe sur la pelouse. Pour la deuxième fois d’affilée, un joueur du Standard est exclu à tort, parce que son adversaire se tord de douleur au sol, "à moitié mort". Je n’en veux pas à l’arbitre, ce n’est pas de sa faute, il fait son travail du mieux possible. Mais lorsqu’un joueur gémit sur le gazon en couvrant son visage avec ses mains alors qu’il n’a même pas été touché à la tête, il trompe l’arbitre. Ces joueurs-là devraient être punis. On pourrait leur donner une suspension d’un an. D’un an, oui. Parce que c’est scandaleux. Ezekiel était pris dans un étau. Que fait un homme normal dans ce cas-là ? Il agite les bras vers l’arrière pour se libérer," estime l'homme d'affaire limbourgeois.

Avant d'ajouter: "Nous avons bien travaillé cet été, celui qui prétend le contraire a tort. Actuellement, nous avons surtout un problème derrière, parce que nous concédons trop de buts. Mais cela va être résolu dans le futur. Un de nos nouveaux joueurs n’a pas encore eu l’occasion de jouer (NDLR : Yohan Tavares), Kanu et Opare reviennent de blessure, et nous avons acquis un arrière gauche de Manchester United (NDLR : Ezekiel Fryers). D’après moi, nous sommes suffisamment armés, tant à l’arrière qu’à l’avant."

Tout va bien donc au Standard...

Source: RTBF.BE

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos